Le couvre-feu, une mesure efficace — Coronavirus

Share

"Le couvre-feu est une mesure pertinente".

Dans toute l'Île-de-France, mais aussi, dans ces huit métropoles: Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Toulouse et Saint-Etienne. Il sera également possible de présenter votre attestation sous un format papier en la remplissant sur papier libre, a-t-il précisé, "notamment pour les personnes les plus âgées ou les gens qui n'ont pas d'imprimante ou de photocopieuse à disposition immédiatement". Comme pour le confinement, cette attaque contre les droits démocratiques ira de pair avec " des amendes et des contrôles ". Pour toutes celles qui rentrent du travail après 21 heures, ou qui travaillent de nuit et qui travaillent plus tard, il y aura une autorisation.

"On paralyse le pays parce qu'il manque de la place dans les hôpitaux", a aussi déploré le président de l'Association des médecins urgentistes de France, Patrick Pelloux, selon qui Emmanuel Macron n'a pas pris "la mesure de la crise hospitalière".

En plus du masque qu'il faut porter même quand on voit ses proches, Emmanuel Macron aimerait que les Français respectent "la règle des six". "Nous en avons jusqu'à l'été 2021 au moins avec ce virus", tous les scientifiques sont clairs", a prévenu Emmanuel Macron. "C'est dur d'avoir 20 ans en 2020, donc je ne donnerais aucune leçon à nos jeunes".

Emmanuel Macron a pour l'instant annoncé une durée de quatre semaines, à partir de ce samedi 17 octobre.

Le président de la République a décliné les aides auxquelles peuvent prétendre les professionnels impactés avec notamment des dispositifs de soutien supplémentaires "pour les indépendants et les TPE, PME".

Si je ne peux plus sortir du tout ça va quand même être un peu compliqué.
Il demande aussi d'adopter "la règle des six".

"Il plaide pour un télétravail "négocié" au niveau des branches".

Afin de " réduire la pression ", le chef de l'Etat a incité les entreprises à favoriser un télé-travail de deux à trois jours par semaine.

Portrait d'Emmanuel Macron le 23 juillet devant l'Elysée. "De fait, on pourrait casser la circulation du virus et donc, par ricochet, le risque de contamination intrafamiliale des personnes plus âgées", assure le médecin. "J'assume totalement qu'on ait en effet rendu le test gratuit".

Evidemment, sur ces terrains qui constituent aujourd'hui les principaux vecteurs de l'épidémie, Emmanuel Macron a gardé le silence.

L'objectif chiffré du gouvernement est de "ramener les 20.000 cas quotidiens à 3 à 5.000". Les Français concernés par la zone de couvre-feu pourront donc se déplacer pour les congés de la Toussaint s'ils le souhaitent, mais pas entre 21 heures et 6 heures du matin. "Vous pouvez partir en vacances". Demander aux gens de rester confinés dans un appartement et de ne pas aller dans un lieu de vacances, ce serait disproportionné ", a déclaré le président lors de son interview télévisée, appelant les Français à respecter " les règles comme s'ils étaient chez eux " lors de leurs déplacements".

Share