La Maison blanche propose un plan limité de soutien à l'économie — USA

Share

Le docteur du président américain Donald Trump affirme que le septuagénaire résident de la Maison Blanche a été testé négatif au coronavirus plusieurs jours d'affilée. Maintenant, ils disent que je suis immunisé.

Les patients sont normalement classés comme négatifs uniquement après avoir passé le test PCR le plus sensible - ce qui suscite la suspicion des experts des médias sociaux selon lesquels les médecins de Trump les avaient administrés mais n'avaient pas reçu les résultats qu'ils recherchaient. Depuis le balcon de la Maison-Blanche, le président américain avait d'ailleurs lui-même assuré qu'il allait "bien". L'Etat pourrait jouer un rôle crucial le 3 novembre. Nous allons perdre la Floride, ont-ils dit il y a quatre ans. Ils sont 43,5% à estimer que les relations entre les deux pays ne dépendent pas de l'identité du locataire de la Maison-Blanche et que tous les présidents américains ont agi en fonction des intérêts d'Israël.

Cette attitude alimente les soupçons sur la possibilité qu'il n'ait pas effectué de test pendant plusieurs jours avant son test positif.

Et pour illustrer les doutes qu'il émet régulièrement sur la capacité physique et mentale de Joe Biden d'être président, M. Trump a tweeté une caricature le montrant dans un fauteuil roulant, entouré d'autres personnes âgées également en fauteuil roulant.

Mais il s'est surtout attardé sur l'action de son adversaire, alors que les Etats-Unis affichent le plus lourd bilan au monde avec plus de 215.000 morts du Covid-19. "Mais ce qu'il a échoué à apporter est tout aussi dangereux: aucun plan pour maîtriser ce virus qui a ôté la vie à plus de 15 000 Floridiens", a-t-il affirmé.

À 22 jours de l'élection présidentielle, le milliardaire a même jeté quelques masques à la foule de ses partisans avant de fanfaronner à la tribune: "Je l'ai eu".

Alors que déjà dix millions d'électeurs ont déposé leur bulletin de vote anticipé, l'ex-magnat de l'immobilier a entamé un marathon de meetings à travers les Etats-clés pour tenter de refaire son retard.

Derrière son challenger démocrate à deux chiffres dans les sondages, Trump cherche à rallier sa base sur un blitz d'États swing clés.

Share