L'essai du vaccin de Johnson & Johnson interrompu — Coronavirus

Share

"Nous avons interrompu temporairement le dosage supplémentaire dans tous nos essais cliniques d'un vaccin expérimental contre le Covid-19, y compris l'ensemble de l'essai de phase 3, en raison d'une maladie inexpliquée chez un participant", a écrit le groupe sur les propos relayés par Ouest France. "Des événements indésirables graves sont " une composante attendue de toute étude clinique, spécialement les études d'ampleur ", a indiqué Johnson & Johnson".

Alors que la course au vaccin et au traitement contre le coronavirus est lancée depuis quelques mois dans le monde, le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson est l'un des laboratoires les plus avancés.

Reste à déterminer si l'événement indésirable grave est lié au médicament évalué par Johnson & Johnson et s'il est possible de reprendre l'essai.

Des essais se déroulaient également en Argentine, au Brésil, au Chili, en Colombie, au Mexique, au Pérou et en Afrique du sud.

Le candidat vaccin de J & J n'est pas le seul que l'on pense être lié à des effets indésirables chez les volontaires de l'essai, car l'inoculation d'AstraZeneca a également entraîné des symptômes inexpliqués chez deux participants, dont au moins un a développé un "Affection neurologique rare" après sa deuxième dose, ce qui a incité l'entreprise à suspendre les tests pour un examen de la sécurité. Ces essais ont repris au Japon début octobre mais pas aux Etats-Unis, où le géant pharmaceutique dit collaborer avec l'autorité du médicament. Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a sorti un communiqué annonçant la suspension de son essai clinique d'un vaccin contre la Covid-19.

Share