Le Giro bouleversé par le coronavirus !

Share

Par ailleurs, deux coureurs de deux autres équipes, dont le Néerlandais Steven Kruijswijk (Jumbo), 3e du Tour de France 2019, ont également été testés positifs lors de l'opération menée pendant la journée de repos. La course avait déjà été reportée de son créneau habituel de mai en raison de la pandémie de coronavirus. Trois jours après l'abandon, pour le même motif, de son chef de file, le Britannique Simon Yates, qui avait présenté vendredi soir des symptômes légers. "Par responsabilité envers nos coureurs et notre staff, le peloton et l'organisation de la course, nous avons pris la décision radicale de nous retirer du Giro".

Le Giro d'Italia a été plongé dans le chaos, mardi, lorsque deux équipes complètes, un autre favori au classement général et un autre coureur élite ont été contraints à l'abandon à la suite d'une série de tests positifs au coronavirus. "Il occupait la onzième place au classement général, à 1'24" du maillot rose, le Portugais Joao Almeida (Deceuninck-Quick-Step). " Au sein de l'équipe, nous prenons beaucoup de mesures pour éviter la contamination". Je ne peux pas croire que je l'ai attrapé. Je me sens juste en forme. C'est une très grande déception de recevoir cette nouvelle.

Moins de deux heures après avoir annoncé que son leader néerlandais Steven Kruijswijk ne prendrait pas le départ de l'étape, la Jumbo-Visma a annoncé qu'elle se retirait de l'épreuve.

"Perdre une équipe est triste et regrettable, mais d'un commun accord avec le staff de la Mitchelton-SCOTT, nous avons pris la décision la plus correcte d'un point de vue éthique", a confié l'homme de 61 ans dans des propos rapportés par Tuttobiciweb. En effet, les tests pratiqués ce dimanche puis ce lundi lors de la journée de repos sur l'ensemble des coureurs et des encadrements des équipes engagées sur le Tour d'Italie ont donné des résultats inquiétants.

Share