De nouvelles annonces mercredi, des métropoles bientôt en "zone écarlate" ?

Share

Et si la situation ne s'améliore pas, d'autres métropoles pourraient passer à ce niveau, a prévenu Olivier Véran, en citant " Tours, Strasbourg, Dijon et Clermont-Ferrand ". "Et nous dépasserons les 100 cas pour 100 000 habitants dans les prochaines heures ou les prochains jours", estime Olivier Véran. 6000 malades sont hospitalisés. Plus de 6.000 personnes sont hospitalisées, avec environ 600 admissions quotidiennes ces derniers jours. "Selon les données sanitaires actuelles, le ministre de la santé a expliqué que si la situation continuait d'évoluer de " manière constante", certaines régions risquaient d'atteindre des " seuils critiques ". "L'effort collectif est la clé pour maîtriser le virus".

69 départements sont actuellement en zone d'alerte, où le taux d'incidence est supérieur à 50 pour 100.000 habitants. Ils sont tous les deux classés en "zone d'alerte".

Outre ces restrictions, le respect des gestes barrières, le port du masque, la distanciation sociale, et la réduction des interactions sociales, sont toujours d'actualité autant dans la sphère privée que publique.

Cela risque d'engendrer le report de nombreux mariages, anniversaires, fêtes ou rassemblements associatifs prévus dans le Loiret, ou alors la réduction de la jauge à moins de trente invités.

A Paris, la circulation du coronavirus inquiète et fait basculer la capitale en zone "alerte renforcée ". Les bars ne pourront d'ailleurs pas rester ouvert au delà de 22h.

La zone d'alerte maximale , le taux d'incidence dépasse le seuil de 250 cas pour 100 000 habitants. La Guadeloupe et la métropole d'Aix-Marseille sont, quant à eux, placés en zone d'alerte maximale.

Les indicateurs se dégradent depuis plusieurs semaines en France, où l'épidémie a déjà fait plus de 31 000 morts.

"Ces dispositions sont temporaires". En tout cas, l'objectif est que ces mesures "ne durent pas plus de deux semaines" a précisé Olivier Véran. Avec des mesures fortes: la fermeture totale des bars et restaurants et la fermeture de tous les établissements recevant du public, sauf exceptions (théâtre, cinémas et musées, car il y a des protocoles sanitaires, par exemple).

Si jamais la situation se dégradait, ces territoires basculeront en état d'urgence sanitaire.

Share