Grippe : commande de 30% de doses de vaccins supplémentaires

Share

Le PHE recommande donc fortement à ceux qui le peuvent de se faire vacciner contre la grippe.

Une campagne inédite de vaccination contre la grippe saisonnière sera bientôt lancée au niveau national, le 13 octobre.

Les vaccins inactivés doivent être conservés dans des réfrigérateurs, et l'exposition à la température ambiante peut entraîner une diminution de l'efficacité du vaccin et un risque accru de maladies évitables par la vaccination. Mais voilà que la recrudescence inquiétante de l'épidémie de Covid-19 dans une majeure partie du territoire nationale à l'approche de la saison automnale " impose aujourd'hui de reconsidérer cette décision.", estime-t-elle.

Poursuivant, il rappelle dans ce sens, que "de nombreux symptômes des deux virus sont identiques: fièvre, courbatures, fatigue, toux etc", recommandant à la population "l'importance de se faire vacciner, pour éviter la confusion entre les deux virus". Et ce, d'autant plus que "l'évolution actuelle des indicateurs épidémiologiques fait redouter la persistance d'une circulation du Sars-CoV-2 sur un mode épidémique jusqu'au printemps prochain".

Le vaccin devrait être "obligatoire" pour les soignants, selon l " académie de médecineL'académie de médecine s'est également prononcée sur le sujet, ce lundi 21 septembre, estimant que le vaccin anti grippe devrait être "obligatoire", pour ne pas faire courir de risque aux soignants.

En France métropolitaine, l'épidémie de grippe survient entre les mois de novembre et avril, avec un démarrage le plus souvent fin décembre-début janvier, et dure en moyenne 10 à 11 semaines. "Se vacciner contre la grippe deviendra dès cet automne un enjeu de santé publique et surtout un acte citoyen en faveur de sa santé et de celle des autres", ont-ils expliqué dans une tribune au JDD.

Pour ces députés, il s'agit d'un " acte citoyen" pour éviter de voir cette maladie s'ajouter à la pandémie de Covid-19 dans une "cohabitation épidémique". Par ailleurs, afin d'ôter les freins d'ordre financier, ils appellent les mutuelles à offrir cette année la prise en charge du vaccin contre la grippe à tous les Français.

Share