Zendaya bat un record et marque l'histoire — Emmy Awards

Share

Toute aussi sombre mais plus grinçante, c'est "Succession", toujours pour HBO, qui s'est imposée dans la prestigieuse catégorie des séries dramatiques.

Hier soir, après que la série canadienne Schitt's Creek a remporté sept prix, Jimmy Kimmel s'est lancé dans une tirade humoristique dans laquelle il dit être tanné des Canadiens.

Selon les chiffres communiqués lundi par la chaîne ABC, qui la retransmettait, la 72 édition des Emmy Awards a rassemblé seulement 6,1 millions de téléspectateurs aux États-Unis, contre 6,9 millions l'an dernier et 10,2 millions en 2018.

Comédie loufoque mettant en scène une famille de privilégiés déchus réduits à vivre dans un motel délabré, la série était passée quasiment inaperçue pour ses quatre premières saisons avant de devenir un succès en étant diffusée sur Netflix.

Dérivée d'un comic des années 1980, Watchmen a récolté quatre récompenses au cours de la soirée, onze au total si l'on ajoute les prix dans des catégories techniques remis plus tôt dans la semaine.

La mini-série Watchmen part favorite avec 26 nominations dans sa catégorie, et son univers sombre et chaotique reflète à merveille l'ère du temps. Axée autour du massacre de plusieurs centaines d'habitants noirs de la ville de Tulsa (Oklahoma) en 1921 par des émeutiers blancs, Watchmen plonge en effet au cœur de thèmes qui sont cruellement d'actualité aux États-Unis depuis la fin mai.

Dans cette liste, Regina King, actrice principale dans Watchmen a été distinguée et en a profité pour appeler tous les spectateurs à se mobiliser pour l'élection présidentielle du 3 novembre. "Vous devez voter. Je serais indigne de ne pas mentionner cela, en tant que membre d'un show aussi visionnaire que 'Watchmen'", a lancé la comédienne.

L'actrice portait un t-shirt à l'effigie de Breonna Taylor, une Américaine noire tuée par la police et devenue l'un des symboles de Black Lives Matter, mouvement de contestation présent dans les esprits et les discours de nombreuses vedettes d'Hollywood cette année.

"+Watchmen+ est une histoire sur le traumatisme et les séquelles durables" provoquées par le racisme, la corruption et les violences policières, a estimé Yahya Abdul-Mateen II, Emmy Award du meilleur second rôle. Elle a été sélectionnée à 18 reprises cette fois-ci, à égalité avec la série Ozark produite par Netflix, grande perdante de la soirée.

Jeremy Strong, qui tient le rôle principal de cette comédie noire mettant en scène les déchirements d'une puissante famille pour prendre le contrôle d'un empire médiatique, a lui remporté le prix du meilleur acteur.

Les quatre acteurs principaux de la série créée par le duo père-fils formé d'Eugene et de Daniel Levy ont remporté un prix d'interprétation dans leur catégorie respective: Catherine O'Hara et Eugene Levy pour les rôles principaux, Daniel Levy et Annie Murphy pour les rôles secondaires.

Les heureux vainqueurs recevaient leur statuette à domicile, des mains d'un animateur vêtu d'une combinaison intégrale de protection biologique aux allures de smoking. L'année dernière, pour sa première saison, la série de HBO avait déjà remporté un Emmy Award.

"Avec un Emmy de plus, ils auraient pu l'échanger contre la Coupe Stanley, mais ils n'ont pas réussi alors nous allons la garder pour 27 ans encore".

La série "The Mandalorian", première adaptation télévisuelle de l'univers de Star Wars, est repartie bredouille de la soirée mais avait tout de même empoché sept Emmys dans les catégories techniques plus tôt cette semaine.

Share