Démission de Pierre Person, numéro 2 de La République en marche

Share

"Aujourd'hui, pour donner un nouveau souffle au parti, je fais le choix de démissionner de mes fonctions à la direction de LREM, en quittant mon poste de délégué général adjoint et en ne siégeant plus au bureau exécutif. Je redeviens un militant parmi les militants et reste évidemment membre du groupe parlementaire", a-t-il annoncé dans un entretien au Monde.

"En effet, quatre ans après la création de LREM, Pierre Person estime que la formation " ne produit plus d'idées nouvelles " et doit désormais " avoir sa propre raison d'être, sans porter uniquement en +copier-coller+ le message du gouvernement ".

"Ma volonté est de créer un électrochoc", assure Pierre Person, qui invite "tous ceux qui veulent bâtir les succès de demain à quitter eux aussi leurs fonctions à la tête du parti pour écrire une nouvelle page". Dans un contexte marqué par le départ du numéro 2 du parti, Pierre Person, le regroupement vient de subir une défaite lors des législatives partielles de ce dimanche.

Interrogé pour savoir s'il remet en cause la gestion du délégué général Stanislas Guerini, il relève qu'"une simple réorganisation de la direction est prévue " lors du bureau exécutif de lundi soir.

Evoquant une élection pour la direction du mouvement "en pleine crise des Gilets jaunes" en 2018, l'élu de Paris rappelle qu'il s'était effacé au profit de l'actuel numéro un du parti présidentiel, Stanislas Guerini "dans l'intérêt [du] mouvement", mais il explique aussi qu'il s'est depuis "heurté à une organisation trop repliée sur elle-même et qui ne tient pas assez compte de ses marcheurs". "Au moment où le président de la République a demandé à chacun de se réinventer, je ne crois pas que LREM puisse s'en affranchir", répond Pierre Person, qui soutiendra Emmanuel Macron lors de la présidentielle de 2022. Le sujet n'est pas personnel mais politique.

Sibeth Ndiaye, nommée en juillet dernier, membre de la "Commission nationale des talents" (CNT), pour faire émerger de nouveaux profils dans la galaxie macroniste, s'apprête à faire son retour dans l'organigramme du parti présidentiel, LREM. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a réagi lundi en estimant qu'il fallait "a minima entendre le constat qu'il fait", tout en relativisant la portée de la décision de Pierre Person.

Share