PSG-OM : Les sanctions sont connues !

Share

Dans son édition du jour, Le Parisien dévoile que des spécialistes en lecture labiale ont été sollicités par le PSG afin de vérifier qu'Alvaro Gonzalez a bien employé le mot "mono", ou "singe" en espagnol. Le verdict est désormais tombé, les sanctions sont connues.

"Face à un énième cas de racisme dans le sport, le ministère de la Femme, de la Famille et des Droits de l'homme (MMFDH) est solidaire avec le joueur Neymar Jr", affirme un communiqué du gouvernement brésilien diffusé mardi. Il écope d'une sanction de trois matches, dont deux ferme.

De son côté, Amavi a été suspendu pour trois matchs pour représailles.

Plus de 48 heures après les insultes racistes présumées d'Alvaro Gonzalez (30 ans, 1 match en L1 cette saison) envers Neymar (28 ans, 1 match en L1 cette saison) lors de la victoire de l'Olympique de Marseille contre le Paris Saint-Germain (0-1), dimanche en Ligue 1, la tension ne baisse pas. "Nous disposons d'un certain nombre d'éléments, mais qui doivent faire l'objet d'une investigation et plus encore être soumis au contradictoire de l'ensemble des parties pour permettre de faire la lumière sur ce qui s'est effectivement dit".

À la question de savoir si cette enquête concernerait aussi des propos homophobes susceptibles d'avoir été tenus par Neymar, Sébastien Deneux a répondu: "Ce soir, on était saisis d'éventuels propos à caractère raciste d'Alvaro". Il faut parler avec la plus grande prudence. Le Parisien Angel Di Maria, lui, a été convoqué pour la prochaine réunion de la commission de discipline, le 23 septembre.

Share