MotoGP - Marquez a subi une deuxième opération

Share

Cette opération avait pour but de "remplacer la plaque de titane qui avait été placée sur son humérus, car elle était abîmée en raison d'une accumulation de stress", a précisé Xavier Mir, chirurgien de l'hôpital universitaire Dexeus. "Nous l'avons donc retirée et nous en avons mise une autre". Il a toujours suivi les conseils médicaux qui lui ont été donnés et les sensations de son corps.

" C'est un accident domestique chez lui alors qu'il essayait d'ouvrir une porte vitrée qui a créé une grosse douleur et cassé la plaque " destinée à consolider la fracture de son humérus droit subie lors d'une chute en course, a indiqué Puig en marge du Grand Prix de République tchèque, qui se déroule samedi et dimanche.

"C'est probablement à cause du stress provoqué à cette période que c'est arrivé mais il est clair que c'est arrivé après le Grand Prix", a assuré le "team manager" de Marquez, Alberto Puig. "Nous devons maintenant attendre 48 heures pour déterminer ce que seront ses délais de récupération", ajoute le médecin. Là encore, silence radio du HRC et du docteur Mir sur ce sujet pourtant crucial.

Un troisième résultat blanc consécutif porterait un rude coup au n°93, car il lui serait ensuite difficile de refaire un tel retard dans ce championnat "sprint" imposé par le Covid-19.

Les deux premiers Grands Prix de cette saison de MotoGP perturbée par la pandémie de coronavirus se sont tenus en Espagne, à Jerez, fin juillet. En cas de retour de nouveau trop précipité ce week-end, Marc Marquez prendrait le risque d'hypothéquer les événements à venir. Rappelons que les pilotes ne disputeront que 14 Grands Prix au lieu des 20 prévus, dont une finale "mystère" en Europe le 22 novembre.

Après deux épreuves, le MotoGP est mené par Fabio Quartararo (Yamaha-SRT), lauréat des deux premières courses.

Share