PSG-OM : les chiffres du Classique à retenir

Share

Leonardo était très remonté après la défaite parisienne face à l'OM ce dimanche (0-1). On a changé notre tactique par rapport à l'an dernier.

Oui, on s'attendait à un match difficile.

Marseille s'était présenté dans ce Classico avec plus de certitudes sportives, d'autant qu'il a remporté sa première rencontre dans le championnat français (3 à 2 face à Brest le 30 août) quand son adversaire parisien s'est incliné pour son retour en Ligue 1 (1-0 contre Lens le 10 septembre). On a besoin de cohérence pour être un peu mieux. Il y a des images, on verra ce qui s'est passé. On a stoppé cette série négative contre le PSG, on est très content pour cette victoire. Ce soir on a réussi, ça nous tenait à coeur, à nous et aux supporters, a expliqué "Flotov".

"Mieux, le contexte tendu et la nervosité ambiante sur la pelouse ont probablement joué en leur faveur, eux qui prenaient un malin plaisir à rentrer dans le jeu de provoc des Parisiens tout en regardant les minutes s'écouler et la victoire se dessiner". Ils sont sortis de leur match et nous on en a profité pour rester dedans. Mais honnêtement je ne comprends pas, un clasico à la 3e journée, après tout ça, personne n'est dans les bonnes conditions, à 100 %... "Le match a été hors de contrôle", s'est plaint le directeur sportif Leonardo, furieux contre l'arbitrage, sur la chaîne Téléfoot.

Ce dernier s'interroge donc sur la nomination de l'arbitre pour un match d'une telle importance, mais aussi sur les décisions prises par monsieur Brisard ce soir. On a eu très peu de préparation. En vain. L'entraîneur du Paris SG Thomas Tuchel avait pourtant choisi d'aligner dès la coup d'envoi sa superstar brésilienne Neymar, qui a repris l'entraînement vendredi après avoir guéri du Covid-19. Si on continue à joueur comme ça je ne serais pas inquiet pour la suite.

Share