Le journaliste et écrivain François Debré est mort

Share

L'ancien député Bernard Debré est mort dimanche 13 septembre à l'âge de 75 ans, a annoncé son frère jumeau Jean-Louis à l'AFP, confirmant une information du Point. Cet urologue et professeur de médecine renommé, est arrivé à l'Assemblée nationale en 1986 après avoir été élu dans son fief de l'Indre-et-Loire.

Il a été également ministre de la Coopération dans le gouvernement d'Édouard Balladur (1994-1995), maire d'Amboise de 1992 à 2001 et député de Paris.

Médecin réputé, Bernard Debré avait dirigé le service d'urologie à l'hôpital Cochin, où fut notamment opéré de la prostate l'ancien président François Mitterrand. Son décès intervient quelques heures après la mort de son frère, Bernard. Il a aussi écrit de nombreux ouvrages en particulier de réflexion sur l'éthique médicale. Marié et père de quatre enfants, il a également été député de Paris entre 2004 et 2017. "Toutes mes condoléances à ses proches", a immédiatement réagi, au sein de sa famille politique, le député du Vaucluse Julien Aubert. Après des études de droit, François Debré - second fils de Michel Debré - s'était lancé dans le journalisme, couvrant des conflits sur plusieurs continents, dont celui la guerre du Biafra et la chute de Saïgon. "L'Euthanasie, l'impossible loi" (2004).

Grand médecin, Bernard Debré était membre d'une importante famille politique de la Ve République: il est le fils de Michel, qui fut le premier Premier ministre du général de Gaulle, et le frère jumeau de Jean-Louis, également ancien ministre et ex-président UMP de l'Assemblée nationale et du Conseil constitutionnel.

Share