Il fait une association raciste concernant les noirs — Nicolas Sarkozy

Share

Parce que (rires) On n'a plus le droit de dire...

"Interrogé sur le mot " racaille ", Nicolas Sarkozy avait en fait commencé par dénoncer ces " élites qui se pincent le nez " avant de bifurquer sur une démonstration alambiquée, et finalement jugée plutôt raciste, en faisant un rapprochement élliptique entre les signes de la sagesse et le changement de titre du livre d'Agatha Christie: " Cette volonté des élites, qui se pincent le nez...

L'animateur télé réunionnais Sébastien Folin a commenté: "Bravo les associations d'idées!" On dit quoi, Les dix petits soldats (Ils étaient dix, en réalité) maintenant? "Ainsi donc un ancien président de la République française associe spontanément les singes aux nègres..." Qui sont comme les singes, qui écoutent personne. "Elle progresse la société". Ce dernier avait estimé, mercredi, que Nicolas Sarkozy, 65 ans, pourrait "être une hypothèse" pour représenter la droite en 2022. On n'a plus le droit maintenant. Nicolas Sarkozy a alors fait mine de s'interroger: "On a le droit de dire singe?". L'invité a été amené à réagir sur l'importance des mots en politique: durant son allocution, l'ancien chef de l'État s'est exprimé de façon confuse sur le changement récent du titre du roman d'Agatha Christie, "Les Dix petits nègres". Les propos de l'ex-chef de l'Etat sur le plateau de Quotidien sur TMC ont enflammé les réseaux sociaux.

L'eurodéputé écologiste Yannick Jadot dénonçait ainsi ce jeudi soir un " naufrage raciste ", parmi de nombreux commentaires d'indignation de personnalités politiques, dont le Premier secrétaire du PS Olivier Faure, qui pointe un " racisme sans masque ", l'ex-secrétaire national d'EELV David Cormand ou encore le député du Val-d'Oise Aurélien Taché.

Le journaliste et éditorialiste, Claude Askolovitch, a aussi réagit, parlant d'une " catastrophe ".

Nicolas Sarkozy a déclenché des réactions outrées d'une partie de la gauche qui l'a accusé de racisme jeudi soir, après avoir semblé associer les mots "singes" et "nègres".

L'ancien chef de l'Etat a adressé ainsi une réponse au député Les Républicains de l'Yonne, Guillaume Larrivé.

Share