Emmanuel Macron: "La Turquie n'est plus un partenaire"

Share

Le ministère turc des Affaires étrangères a publié, jeudi, un communiqué relatif aux déclarations d'Emmanuel Macron en marge du mini-sommet tenu ce jeudi en Corse et réunissant certains pays riverains de la Méditerranée et membres de l'Union Européenne (Med7: France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, secteur chypriote grec et Malte).

"Nous avons collectivement réaffirmé une volonté de réengager un dialogue responsable et de trouver les voies de l'équilibre dans la région (.) Nous n'avons aucune naïveté, mais nous souhaitons le réengager de bonne foi", a déclaré le chef de l'État. "Si l'UE veut exercer un véritable pouvoir géopolitique, elle ne peut tout simplement pas se permettre d'apaiser une Turquie belligérante". La situation s'est notamment détériorée après le déploiement le 10 août par Ankara d'un navire de recherche sismique, escorté par des bâtiments militaires, pour effectuer des recherches de gisements dans une zone revendiquée par Athènes.

Les dirigeants européens n'auront "pas d'autre choix" que d'imposer des "sanctions significatives" à la Turquie si celle-ci "refuse d'entendre raison", avait déjà martelé le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis avant le sommet.

"Il y a eu des pratiques inacceptables sur les côtes libyennes " à l'égard de la frégate française qui opérait sous commandement de l'Otan, "la Turquie a signé des accords inacceptables avec le gouvernement d'entente nationale libyen, niant les droits légitimes de la Grèce " et enfin "la Turquie a des pratiques de forage en zone chypriote (...) qui sont aujourd'hui inacceptables ", a encore dénoncé Emmanuel Macron.

Le président français a appelé de ses vœux les Européens à être "clairs et fermes avec le gouvernement du président Erdogan qui aujourd'hui a des comportements inadmissibles" et qui doit "clarifier ses intentions".

"J'espère que les discussions de cet après-midi nous permettront d'avancer sur une position commune et mon souhait profond est de réengager un dialogue fécond avec la Turquie".

Share