RAM : Face aux licenciements, les pilotes menacent de faire grève

Share

L'Association Marocaine des Pilotes de Ligne (AMPL) vient de révéler les résultats de son référendum organisé le 31 août dernier.

L'Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) a tenu un référendum pour voter une proposition de mesures à prendre en réaction aux licenciements de 65 pilotes.

Les pilotes ont également accepté, à travers le même référendum, "la réduction de leurs propres émoluments à concurrence de l'économie sur la masse salariale induite par les licenciements prononcés par la RAM".

La proposition a été entérinée: 308 membres ont voté par "oui", contre 76 votes par "non", 7 votes blancs et 78 abstentions, informe l'AMPL dans un communiqué en date du 3 septembre.

L'Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) a fait savoir que les pilotes sont prêts à réduire leur masse salariale de 400 millions de dirhams (MDH) sur trois ans, en contribution au plan de relance de Royal Air Maroc (RAM).

Cette première phase de licenciements, qui devrait être suivie d'une deuxième, est intervenue après plusieurs semaines de bras de fer entre la direction de la RAM et les représentants du personnel, les seconds reprochant à la première de faire fi de la loi et du Code du travail dans l'annonce de ce plan social.

Le bureau a également décidé de "saisir les pouvoirs publics afin d'intervenir dans le cadre d'une médiation dans le but de favoriser la construction d'une solution équitable et équilibrée qui servirait aussi bien les intérêts de RAM que de ses salariés". Une exigence assortie d'une menace, validée par les pilotes lors du référendum: " En cas de refus, dans un délai fixé par le Bureau AMPL, en dépit d'un préavis de grève dont la date sera ultérieurement fixée par le bureau AMPL en fonction de l'évolution des événements et du contexte sanitaire ".

Share