Le masque recommandé pendant les relations sexuelles

Share

A en croire les précisions qu'apporte le document de l'officielle canadienne, dans les circonstances est tenu " avec quelqu'un qui ne fait pas partie de votre ménage ni de votre bulle sociale ", les acteurs doivent s'arranger pour que leurs " visages ne se touchent pas ou ne soient pas près l'un de l'autre ". Au Canada, la responsable de la Santé publique est revenue sur la nécessité du port du masque.

L'usage du " masque couvrant le nez et la bouche " a vivement été recommandé dans ces cas.

"Cela dit, même si les personnes ne présentent aucun symptôme, les activités sexuelles avec de nouveaux partenaires augmentent le risque de contracter ou de transmettre la COVID-19 lors de contacts étroits, comme lorsque les personnes se donner des baisers, a-t-elle ajouté". Elle a toutefois recommandé aux couples d'utiliser du préservatif et de rester attentifs à leur état de santé pour détecter les signes de Covid-19. "Les activités sexuelles les moins risquées pendant que sévit la Covid-19 sont celles où vous êtes seul", explique la responsable de la santé publique du Canada, Theresa Tam.

"Limitez votre consommation d'alcool et d'autres substances pour que vous et votre partenaire puissiez prendre de sages décisions", a-t-on aussi suggéré.

Theresa Tam s'est voulue rassurante, affirmant que le coronavirus est faiblement transmissible par voie sexuelle. Elle est également revenue sur la thèse relative au risque de contamination par le sperme et les sécrétions vaginales.

Le guide de la Colombie-Britannique était même devenu viral, en juillet dernier, puisque la province avait proposé, en guise de pratique sexuelle plus sécuritaire, de recourir au "glory hole", soit un orifice dans un mur à travers duquel deux partenaires peuvent initier un contact sexuel sans se voir.

Le Canada recensait ce mercredi près de 130.000 cas de coronavirus, dont 9.121 se sont avérés mortels.

Share