Des centaines de produits périmés Carrefour retrouvés dans une forêt — Nord

Share

Les investigations, confiées aux gendarmes de la brigade de recherches d'Avesnes-sur-Helpe, visent à identifier les produits, via les codes barres notamment, pour comprendre d'où ils viennent et remonter à l'auteur ou les auteurs de ce délit passible d'une contravention de cinquième classe, a indiqué ce jeudi à l'AFP la procureure de la République d'Avesnes-sur-Helpe, Cécile Gressier.

Tapenades, surgelés, champignons, sandwichs, des centaines de produits périmés de la marque carrefour ont été retrouvés lundi dans 3 secteurs dans la forêt de Mormal. Un autre tas a par ailleurs été découvert, toujours dans le Cambrésis: il se trouve entre Estrun et Paillencourt, comme le signale un utilisateur de Facebook, dans un autre post.Une plainte a été déposée mercredi matin à la gendarmerie d'Avesnes-sur-Helpe, suite à la découverte du premier tas à Locquignol, dans la forêt de Mormal. "Il y a suffisamment de codes de traçabilité pour espérer qu'une enquête permette de remonter à la source", explique l'association dans un communiqué publié sur sa page Facebook mardi en fin d'après-midi.

Contacté par Le Figaro, Carrefour a confirmé qu'une enquête interne était en cours, sans plus de précisions pour le moment. Anne-Laure Cattelot, députée LREM de la 12ème circonscription du Nord a qualifié cet acte d'abominable.

L'entreprise devra déterminer qui est à l'origine de l'abandon de ces produits périmés en pleine forêt. Ils pourraient provenir d'un des magasins de la région ou bien d'une association liée au programme de dons de l'enseigne.

Une centaine de produits alimentaires invendus, soit l'équivalent d'une camionnette, ont été retrouvés dans une forêt domaniale du Nord.

Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Julien Denormandie, a lui aussi demandé sur Twitter à ce que "toute la lumière" soit faite "sur cet acte inadmissible et les sanctions prises".

Share