Méditerranée orientale : accord gréco-égyptien pour damer le pion à la Turquie !

Share

" La Turquie continuera d'appliquer à ce sujet ses propres plans sur le terrain et dans le domaine de la diplomatie jusqu'à ce que la bienveillance soit dominante", a-t-il conclu. Les diplomates grecs ont affirmé que le pacte de jeudi annulait l'accord Turquie-Libye, et Dendias n'a pas mâché ses mots au presseur, affirmant que c'était "l'opposé absolu du protocole d'accord illégal, nul et juridiquement infondé" entre la Turquie et Tripoli, qui "a pris fin là où il appartenait depuis le début: dans la poubelle".

A l'issue d'une réunion d'urgence à Athènes réunissant les chefs des forces armées, le ministère grec des Affaires étrangères a estimé que l'envoi de l'Oruç Reis constituait "une nouvelle escalade grave" et "montrait" le "rôle déstabilisateur" de la Turquie. Pour tenter d'appuyer ses revendications, Ankara a signé l'an dernier un accord maritime controversé avec le gouvernement de Tripoli qui élargit son territoire maritime en Méditerranée orientale.

La marine turque a diffusé une notice d'information maritime (Navtex) indiquant que l'Oruç Reis mènerait ses recherches du 10 au 23 août dans une zone située au large de la ville turque d'Antalya, entre les îles de Crète, dans le sud de la Grèce, et de Chypre.vLes navires de recherche sismique ont pour mission de repérer d'éventuels gisements sous-marins. Alors que des bâtiments de la flotte turque sont déjà en route vers des zones proches de la Grèce, le chef de la diplomatie turque a averti que " la Turquie n'autoriserait aucune activité dans ces zones ".

Erdogan qui a fait une déclaration au terme de la réunion du cabinet présidentiel, a lancé un appel historique concernant la question de la Méditerranée orientale causant des tensions ces derniers jours.

La Turquie a déployé lundi un navire pour mener des recherches d'hydrocarbures dans une zone disputée de la Méditerranée orientale riche en gaz naturel, ravivant les tensions avec la Grèce voisine.

"La Grèce défendra sa souveraineté et ses droits, a mis en garde le ministère grec des Affaires étrangères, mardi". A Bruxelles, la Commission européenne a exprimé sa solidarité totale avec la Grèce et Chypre, en évoquant une situation "extrêmement préoccupante" et en appelant au dialogue.

Le mois dernier, Athènes a réagi avec colère à l'annonce faite par Ankara selon laquelle l'Oruç Reis allait effectuer des recherches en Méditerranée orientale, y voyant une violation de ses frontières maritimes en raison de la présence de l'île grecque de Kastellorizo au large d'Antalya.

Erdogan est rapidement passé aux actes: la marine grecque a localisé ce mardi un navire turc, l'Oruç Reis au sud-est de l'île de Crète.

Mais côté grec comme turc, l'heure semble pour le moment être aux déclarations de fermeté.

"Aucun projet qui n'implique pas la Turquie [.] en Méditerranée orientale n'a de chance de voir le jour", a ainsi martelé mardi le ministre turc de la Défense, cité par l'agence Anadolu.

Share