Joe Biden choisit la sénatrice noire Kamala Harris comme colistière

Share

Joe Biden a choisi la sénatrice Kamala Harris comme colistière pour l'élection présidentielle américaine de novembre, a annoncé sa campagne dans un message à ses partisans. "J'ai observé comment ils ont défié les grandes banques, aidé les travailleurs, et protégé les femmes et enfants face aux mauvais traitements". Toujours en cas de victoire de Joe Biden, elle pourrait aussi occuper la fonction suprême si le démocrate venait à lâcher la fonction en cours de mandat, pour des raisons de santé: Joe Biden aura en effet 78 ans lors de son investiture en décembre, ce qui en fera le plus vieux président américain à entrer en fonction.

Fille d'immigrés jamaïcain et indienne, Kamala Harris accumule déjà les titres de pionnière. "Nous ne voulons pas avoir à choisir le moindre mal" entre Joe Biden et Donald Trump, expliquent-ils en demandant ce geste fort de la part du démocrate, alors que ce dernier doit annoncer dans les prochains jours le nom de celle qui l'accompagnera dans les urnes contre le président républicain, le 3 novembre.

Après deux mandats de procureur à San Francisco (2004-2011), elle avait été élue, deux fois, procureur général de Californie (2011-2017), devenant alors la première femme, mais aussi la première personne noire, à diriger les services judiciaires de l'État le plus peuplé du pays.

"Joe Biden peut rassembler les Américains car il a passé sa vie à se battre pour nous. Comme président, il construira une Amérique à la hauteur de nos idéaux", a-t-elle écrit sur Twitter quelques dizaines de minutes après l'officialisation de Joe Biden.

Puis en janvier 2017, elle avait prêté serment au Sénat à Washington, s'inscrivant comme la première femme originaire d'Asie du Sud et seulement la seconde sénatrice noire dans l'histoire américaine.

Les appels pour que Joe Biden choisisse une colistière noire se multipliaient depuis le mouvement de protestation historique contre le racisme et les violences policières provoqué aux Etats-Unis par la mort de George Floyd fin mai. Leur mobilisation sera par ailleurs importante pour vaincre Donald Trump.

Share