Donald Trump inculte ? Cette grosse gaffe qui a sidéré

Share

L'histoire n'était sans doute pas la matière préférée du président américain Donald Trump à l'école, à en croire sa dernière sortie lors de sa conférence de presse du lundi, de laquelle il a d'ailleurs dû être évacué à la suite d'échange de tirs devant la Maison Blanche.

"La chose la plus proche est en 1917, disent-ils, non?" Tous les soldats étaient malades. Le milliardaire américain s'est donc lourdement trompé, en évoquant la Seconde Guerre mondiale qui a eu cours entre 1939 et 1945. "C'était une situation terrible", a-t-il lâché face à plusieurs journalistes.

Une sortie qui n'a pas manqué de faire réagir, puisque la grippe espagnole a réellement débuté en 1918... et qu'elle a surtout eu lieu à la fin de la Première Guerre mondiale (1914-1918). L'entrée en guerre des Américains en 1917, conjuguée aux défaites allemandes, a conduit à la signature de l'armistice du 11 novembre 1918.

Rapidement, un responsable de la Maison-Blanche a précisé à USA Today que Donald Trump avait voulu parler de la Première Guerre mondiale, et non de la Deuxième. Selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, le déploiement de soldats durant cette guerre a vraisemblablement contribué à la propagation de la grippe espagnole en raison des mouvements de population.

Les Etats-Unis sont aujourd'hui le pays le plus touché au monde en valeur absolue avec 163 370 décès, selon le comptage de Johns Hopkins. "Je trouve que ce que nous avons su faire est formidable, si nous n'avions pas fermé nos frontières, nous aurions 1,5 à 2 millions de personnes déjà mortes".

Share