Les cours du pétrole au plus haut depuis mars

Share

Le prix du pétrole Brent a atteint, hier, un record en cinq mois de cotation, consolidant une hausse au-dessus de 46 dollars le baril, à Londres, suite à la publication de données faisant état de la baisse des stocks de brut américain.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a reculé de 8 cents, ou 0,2%, à 45,09 dollars.

Les deux cours de référence retrouvaient ainsi des niveaux proches de ceux de début mars, au moment de la chute déclenchée par une courte mais intense guerre des prix entre la Russie et l'Arabie saoudite, et l'aggravation de la pandémie de COVID-19 en Europe. Selon des données compilées par Bloomberg, les stocks de brut américain ont probablement chuté de 3,35 millions de barils la semaine dernière. Le cours du West Texas Intermediate (WTI) a baissé de 0,6% à 41,95 dollars.

"Les stocks d'essence et de produits distillés ont augmenté car la demande continue d'être bien loin des niveaux de l'an dernier à la même période", a remarqué Matt Smith de ClipperData.

Les cours du pétrole étaient en berne vendredi, après un plus haut en cinq mois atteint en milieu de semaine, pris en étau entre le nouvel accès de tensions sino-américaines et la progression du Covid-19, notamment aux Etats-Unis.

Pour l'analyste Eugen Weinberg, l'expansion prématurée de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et le fait que la demande reste assez faible plaident contre toute nouvelle hausse des prix.

Share