Les pilotes de British Airways acceptent de réduire leurs salaires — Coronavirus

Share

Réduire leur salaire, pour préserver leurs emplois.

En pleine crise économique à cause de la pandémie du coronavirus, le secteur de l'aviation a été l'un des premiers à être directement affecté. "Nos membres ont pris une décision pragmatique au regard des circonstances, mais le fait que nous n'ayons pas réussi à convaincre British Airways d'éviter tous les licenciements obligatoires est amèrement décevant", a déclaré le secrétaire général de Balpa, Brian Strutton, dans un communiqué. La compagnie aérienne britannique avait proposé fin avril de licencier 12000 employés, dont 1255 pilotes. Les réductions de salaire de 20% seront ramenés à 8% dans deux ans avant un retour au montant initial à plus long terme. En échange, les licenciements secs seront limités à 270 au lieu des 1 255 prévus.

Ses membres ont voté à 85% en faveur de ce plan, alors que le secteur aérien s'effondre en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

"C'est une période incroyablement difficile pour tout le monde chez British Airways et nous sommes reconnaissants envers la Balpa et nos équipes pour le travail qu'ils ont accompli pour parvenir à cet accord et sauver des centaines d'emplois", a déclaré un porte-parole de la compagnie. British Airways a mis en avant qu'il faisait face à un "défi énorme " et qu'il ne s'attendait pas à revenir aux niveaux d'activité de 2019 "avant au moins 2023 ".

Share