Les saisons ne semblent pas avoir d'impact sur le développement du coronavirus

Share

En conférence de presse le 28 juillet, la Dre Margaret Harris, porte-parole de l'OMS, s'est inscrite en faux contre l'idée que Covid-19 pourrait être une épidémie saisonnière.

Elle a affirmé que ce virus ne se comportait pas comme la grippe qui a tendance à suivre les tendances saisonnières.

D'après l'OMS, les saisons ne semblent pas avoir d'impact sur le développement de la pandémie de coronavirus. Mais c'est insuffisant pour écarter un effet des saisons sur la transmission du virus. Ce dont nous avons tous besoin pour comprendre, c'est qu'il s'agit d'un nouveau virus et ... celui-ci se comporte différemment.

Evoquant la "croyance" selon laquelle le risque d'infection est moindre en été, elle a répété: "l'été est un problème". Avec plus de 4 millions de cas, les Etats-Unis sont le pays le plus touché, où on enregistre aussi 143 663 décès, devant le Brésil avec 85 238 morts (2 343 366 cas), le Royaume-Uni avec 45 738 morts (298 681 cas), le Mexique avec 42 645 décès (378 285 cas), l'Italie avec 35 102 morts (245 864) et la France avec 30 192 décès (180 528 cas de contamination).

"Ce jeudi marque le sixième mois depuis que l'OMS a déclaré que la Covid-19 est une urgence de santé publique de portée internationale". Les sources de propagation du coronavirus, ce sont "les gens qui se rassemblent, et les gens qui ne prennent pas de distance sociale, qui ne prennent pas les précautions pour s'assurer qu'ils ne sont pas en contact étroit", a précisé la Dr. Harris. Un scénario qui risque d'augmenter la pression sur les systèmes de santé. "S'il y aura un mélange, cela créera-t-il de la confusion? Donc nous encourageons chacun à se faire vacciner contre la grippe ", a-t-elle conseillé.

Des pays asiatiques, comme la Chine et la Corée du Sud, ainsi que plusieurs États américains ont été contraints de réimposer certaines des mesures de verrouillage après que les taux d'infection aient à nouveau augmenté et que de nouveaux points chauds de coronavirus aient été découverts.

Ce qui laisse croire à l'OMS que " la saison ne semble pas avoir de répercussion sur la transmission du virus ". Elle a également mis en garde contre le fait de penser que le virus fonctionne en termes de vagues.

Harris a averti qu'il y aura " Une grande vague " d'infections à coronavirus qui "Monter et descendre un peu" au lieu de plusieurs vagues distinctes les unes après les autres.

Et à ce stade de la pandémie, l'agence onusienne encourage donc "tous les pays à effectuer des tests, soulignant que le dépistage est absolument essentiel".

Share