"Impatient de reprendre la compétition" — Wout van Aert

Share

Wout van Aert a remporté les Strade Bianche, première épreuve WorldTour après l'interruption provoquée par la pandémie de coronavirus, samedi. Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick-Step) espère conserver son titre, acquis de haute lutte l'an dernier devant Jakob Fuglsang (Astana Pro Team).

Sur les routes de la Toscane, Wout van Aert pourra compter sur de solides équipiers dont Maarten Wynants. Une fois l'échappée dans la ligne de mire, les principaux favoris ont commencé à dévoiler leurs cartes et le tout premier a été... A une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée, de multiples attaques ont dynamité la course. Si, devant, ça a beaucoup bougé, il y a également eu des incidents derrière. À une septantaine de kilomètres de l'arrivée Tiesj Benoot (Sunweb), vainqueur en 2018, abandonnait après une crevaison sur les graviers qui l'a fait trop reculer dans la course. Après une chute, Julian Alaphilippe a eu du mal à retrouver le rythme.

Le regroupement s'effectuait quelques kilomètres plus loin. Ensuite: le Danois Jacob Fuglsang est entré en scène. Le duo pointait à une minute du groupe de tête. Le Danois a tenté un numéro en solitaire, creusant petit à petit l'écart sur un groupe de poursuivant réduit à peau de chagrin, étant composé de Greg van Avermaet, Wout van Aert, Alberto Bettiol, Davide Formolo et Maximilian Schachmann. Après Bettiol, c'est van Aert qui a haussé le ton mais cette attaque s'est avérée décisive. Le coureur de la Jumbo-Visma a pu savourer le final alors que c'est l'Italien qui a fait la différence pour prendre la deuxième place face à l'Allemand.

Share