La capsule s’est amarrée avec succès, les astronautes sont dans l’ISS — SpaceX

Share

Pour lui, l'apparition de la société SpaceX dans le domaine de la conquête spatiale ne s'est pas faite par hasard: "Ca a été une volonté délibérée des Etats-Unis et de la Nasa de transférer à l'industrie privée la capacité de voler jusqu'à l'ISS, avec en arrière-plan l'idée de commercialiser l'espace".

L'opération d'arrimage d'une capsule spatiale à l'ISS est en soi un événement de (presque) routine depuis vingt ans que la station accueille des astronautes, mais la mission Demo-2 de SpaceX et de la Nasa est historique: c'est la première fois que Crew Dragon, la capsule développée par l'entreprise d'Elon Musk en Californie, envoyait des astronautes à bord. Et c'est donc aussi la première fois qu'une entreprise privée, en partenariat avec la Nasa, l'agence spatiale américaine, réussissait cette opération. Une première depuis neuf ans.

Après un lancement repoussé du mercredi au samedi 30 mai, SpaceX et la NASA ont été en mesure de faire décoller la capsule Crew Dragon avec succès aux alentours de 21h30, heure française.

Les États-Unis n'ont pas lancé leurs propres astronautes dans l'espace depuis la fin du Programme des navettes spatiales en 2011. Avec ses fusées de lancement réutilisables, le milliardaire promet de réduire drastiquement le budget d'un voyage spatial. Ils pourront organiser leurs voyages spatiaux avec SpaceX.

Le président Donald Trump a assisté en personne au lancement à quelques kilomètres de distances, et prononcera un discours au centre Kennedy à 23 heures.

Depuis 2014, la Nasa et SpaceX sont liés par un contrat pour des vols commerciaux habités.

Il reste maintenant à accomplir la même performance avec Boeing. En confiant l'accès à l'ISS au privé, l'agence spatiale peut ainsi se concentrer (et financer) sur des missions plus lointaines, comme son projet Artemis, qui a pour objectif de renvoyer des humains sur la Lune d'ici à 2024.

Si SpaceX réussit son coup, "cela pourrait aussi représenter une opportunité de développement pour le tourisme spatial", affirme Wendy Whitman Cobb. Elon Musk n'a jamais caché cette ambition.

Amener des hommes dans la station spatiale internationale, une mission de routine? L'homme aux mille et un projets prévoit d'envoyer trois touristes vers l'ISS à bord de la capsule Crew Dragon, et ce dès l'an prochain. La mission peut sembler un pas modeste dans l'exploration spatiale: " Bob " et " Doug " n'iront ni sur la Lune ni vers Mars, seulement dans la vieille station spatiale, à 400 km de la Terre, où Russes et Américains et d'autres vont et viennent depuis 1998.

Share