Convention citoyenne: premières mesures au menu du Conseil de défense écologique

Share

"Cette 5e réunion du Conseil de défense écologique (NDLR: à 10h30 à l'Élysée) abordera notamment les premières mesures issues de la Convention Citoyenne pour le Climat, la lutte contre l'artificialisation des sols et la création de nouvelles aires protégées", a fait savoir dimanche l'Élysée dans un communiqué. "Cela permettra aux personnes qui vivent dans ces passoires thermiques - des logements qui consomment plus de 500 kW/h au m2 par an - d'exiger du propriétaire qu'il fasse des travaux, au risque que le juge interdise à ce dernier de percevoir un loyer, voire interdise la location d'un tel logement" avait précisé Barbara Pompili plus tôt dans un entretien publié dans le journal Le Monde.

Par ailleurs, il ne sera plus possible, dès 2022, d'installer des chaudières au fuel dans un logement neuf et tout remplacement de chaudière devra se faire au profit d'un système au gaz, à granulés de bois ou une pompe à chaleur.

La France s'est engagée à avoir 30% de sa surface terrestre protégée, a rappelé Barbara Pompili. Pour y parvenir, elle va créer "deux parcs naturels régionaux, au mont Ventoux [Vaucluse] et dans la baie de Somme-Picardie maritime" et "une réserve naturelle nationale, la forêt de la Robertsau, en Alsace", concrétisant des projets déjà dans les tuyaux.

Un moratoire sur les centres commerciaux attendra lui des mesures législatives.

Voici donc la première "traduction concrète" des propositions formulées dans le cadre de la convention citoyenne pour le climat.

Autre décision, le gouvernement va interdire les terrasses chauffées après l'hiver prochain, délai visant à prendre en compte de la crise traversée par les restaurateurs à cause du Covid-19, et obliger la fermeture des portes des bâtiments chauffés ou climatisés. Un projet de loi est prévu à l'automne pour qu'il puisse être examiné début 2021. Les citoyens vont être associés à ce processus, avec une première réunion mercredi avec Barbara Pompili et le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.

Une partie des mesures proposées par la Convention, comme le développement de transports propres, devrait être reprise dans le plan de relance du gouvernement qui sera dévoilé le 24 août.

Ce Conseil de défense écologique, "c'est un gadget (.), c'est pour faire un peu de tralala, nous, nous disons: appliquez la Convention citoyenne pour le climat et dépêchez-vous parce qu'il reste moins de 600 jours, ce gouvernement est quasi fini et ce mandat est gâché pour le climat pour l'instant", a déploré lundi le secrétaire national d'EELV Julien Bayou sur franceinfo.

Le 14 juillet, Emmanuel Macron avait dit vouloir "redévelopper massivement" le secteur ferroviaire, et "un grand programme de rénovation" énergétique, à destination des écoles et des Ehpad dans un premier temps. Barbara Pompili n'évoque pas "l'obligation de rénovation préconisée par la Convention citoyenne", regrette-t-il, tout comme le "simple objectif de ralentissement de la bétonisation".

Share