Des millions d'enfants manquent des vaccinations essentielles

Share

"Les vaccins sont l'un des outils les plus puissants de l'histoire de la santé publique, et plus d'enfants sont aujourd'hui vaccinés que jamais auparavant", a déclaré Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS, cité dans un communiqué.

Ces deux agences de l'ONU montrent qu'en 2019, le taux de vaccination DTP3 (diphtérie, tétanos et coqueluche) et rougeole stagnait déjà à 85 %, avec 14 millions d'enfants non vaccinés par an, essentiellement en Afrique.

Pourquoi c'est préoccupant. Le risque est d'anéantir les progrès durement acquis en matière de couverture vaccinale ces dernières années dans certaines régions, notamment en Inde, en Ethiopie et au Pakistan. "Les souffrances et les décès évitables causés par les enfants qui ne sont pas vaccinés systématiquement pourraient être bien plus importants que le COVID-19 lui-même", a-t-il ajouté.

Pour le chef de l'OMS, les vaccins peuvent être administrés en toute sécurité même pendant la pandémie.

Plus de la moitié de ces enfants se trouvent en Afrique, ceux qui vivent dans des pays en conflit étant les plus touchés selon le Dr Robin Nandy, responsable de l'immunisation à l'Unicef.

En mars, l'OMS a conseillé aux pays de suspendre temporairement les campagnes de vaccination de masse, jusqu'à ce que des mesures efficaces pour réduire la transmission du Covid-19 soient mises en place.

La baisse du nombre d'enfants recevant des vaccins est due aux perturbations dans la prestation et l'utilisation des services de vaccination causées par la pandémie de Covid-19.

Cette situation fait réagir la directrice de l'UNICEF, Henrietta Fore qui met en garde:"Nous devons empêcher une nouvelle détérioration de la couverture vaccinale et reprendre d'urgence les programmes de vaccination avant que la vie des enfants ne soit menacée par d'autres maladies ". À l'en croire, "Nous ne pouvons pas échanger une crise sanitaire contre une autre".

Les deux organisations onusiennes précisent dans un communiqué conjoint, ce mercredi 15 juillet 2020, qu'au moins 30 campagnes de vaccination contre la rougeole "ont été ou risquent d'être annulées".

Share