Covid-19 : comment expliquer la hausse du taux de reproduction en Bretagne?

Share

En effet, le taux de reproduction y est de 2,62, en hausse par rapport aux dernières semaines, selon la même source. En quelques jours, le taux de reproduction de la maladie a bondi et notamment dans la région de la Bretagne. Un R0 est orange lorsqu'il oscille entre 1 et 1,5 et vire au rouge au-delà de 1,5.

La mesure de ce taux permet de dire combien de personnes en moyenne sont contaminées par une personne ayant contracté le virus. Ce chiffre serait supérieur à 1,5 en Provence-Alpes-Côte d'Azur et à 1 dans sept autres régions, dont l'Île-de-France.

D'autres indicateurs permettent d'observer une légère reprise de l'épidémie.

L'épidémie est-elle en train de répartir en Bretagne?

En Ile-de-France, "les courbes recommencent à être en progression" mais "le taux d'incidence est très corrélé à la masse de tests qu'on fait, or sur Paris et la Seine-Saint-Denis, on teste beaucoup", a déclaré à l'AFP Aurélien Rousseau, directeur général de l'Agence régionale de santé. Santé publique France évalue aussi le taux d'incidence du virus - qui correspond au nombre de tests positifs réalisés par semaine dans une population de 100.000 habitants -, le taux d'occupation des lits de réanimation et le taux de positivité des tests virologiques. La moyenne nationale s'établit à 1,18.

Elles sont de 2,6 dans les quatre départements bretons.

Plus ce taux est haut, plus l'épidémie croit de manière exponentielle, tant qu'il se situe au-dessous de 1, l'épidémie est en régression.

La situation en Bretagne fait l'objet "d'une grande attention" mais "n'est pas à ce jour alarmante", a toutefois souligné Santé publique France.

De son côté, la Guyane reste en rouge avec un taux à 321,3, contre 435 ces derniers jours, et Mayotte reste en orange avec un taux à 18. Le respect des gestes barrières: port du masque, distanciation sociale, est le meilleur rempart contre la propagation du virus.

Il est même au-dessus du seuil d'alerte (de 50 pour 100.000) en Mayenne, où une campagne de dépistage massif est en cours après la détection de plusieurs foyers ces dernières semaines, et où l'obligation de port du masque dans les lieux publics clos a été instauré dès jeudi dans six communes.

Share