Zverev part à la faute, Kyrgios donne la leçon — Coronavirus

Share

Alexander Zverev a fait la fête dans un bar - sans distanciation physique - le week-end dernier. Et le natif de Canberra en veut d'autant plus à Alexander Zverev que celui-ci avait promis de passer 14 jours en quarantaine après sa participation à l'Adria Tour. Après l'annonce du test positif au Covid-19 de Grigor Dimitrov à Zadar, Zverev et sa compagne passaient au dépistage, heureusement négatif les concernant.

"Je n'aime pas les rats, a écrit le triple vainqueur de Wimbledon sur Twitter". "Je m'excuse sincèrement auprès de quiconque j'ai potentiellement mis en danger en participant à ce tour", déclarait l'Allemand de 22 ans". "Regardez-vous dans le miroir et demandez-vous si vous êtes meilleurs". "Pour l'amour de Dieu Boris, je n'essaie de jeter personne sous le bus". Nous vivons une pandémie mondiale. "Quand quelqu'un fait des choses aussi bêtes qu'Alex, je le dis. Tout simplement", a indiqué l'Australien. Puis la passe d'armes s'est poursuivie sur le célèbre réseau social.

"Alexander Zverev n'a pas respecté la période de quatorzaine et devrait avoir honte de lui". Même s'il a tenté de temporiser, Kyrgios a continué de lâcher des parpaings de fond de court.

Kyrgios dézingue Zverev après sa sortie en boîte

Le circuit a beau être à l'arrêt, Nick Kyrgios n'en reste pas moins capable de coups de sang, cette fois, smartphone en main. "J'aimerais vraiment voir Nick atteindre tout son potentiel et remporter un jour un Grand Chelem".

Après la révélation du test positif au coronavirus de Novak Djokovic lors de l'Adria Tour, Nick Kyrgios s'était montré particulièrement offensif vis-à-vis du numéro un mondial. "Le monde du tennis m'emmerde ", a-t-il en effet ajouté.

Share