Les Rolling Stones menacent d'attaquer Trump en justice

Share

Donald Trump a été averti qu'il pourrait faire l'objet de poursuites judiciaires si sa campagne continuait à utiliser des chansons des Rolling Stones.

Le classique de 1969, You Can't Always Get What You Want, était une chanson populaire pour ses événements et a été jouée à nouveau à la fin du récent rassemblement de Trump à Tulsa, en Oklahoma, un événement en salle critiqué pour son potentiel de propagation du coronavirus. Elle est classée 100e sur la liste des 500 plus grandes chansons du magazine Rolling Stone.

"Les rockeurs sont en lien avec l'organisme américain de protection des droits musicaux, BMI". "Si Donald Trump ne respecte pas cet avertissement et persiste, il serait alors poursuivi en justice pour avoir brisé l'embargo et avoir joué de la musique non autorisée" ont continué les Rolling Stones dans leur communiqué. L'article de Deadline a été retweeté par le compte Twitter officiel du légendaire groupe de rock. Les rockers britanniques se sont déjà plaints de l'utilisation de leur musique par Trump, mais cela ne l'a pas arrêté. Sur Twitter, le groupe avait expliqué que leur tube avait été utilisé "contre leur volonté ".

Adele, R.E.M, Neil Young.de nombreux artistes ou leurs héritiers ont eux aussi dénoncé l'usage de leurs œuvres pendant les rassemblements républicains.

Share