Le nouveau maire assène ses coups contre les dirigeants — Bordeaux

Share

Pierre Hurmic a été élu maire de Bordeaux ce soir en devançant Nicolas Florian le maire sortant. Gérée depuis la Libération par la droite et ses maires emblématiques qu'ont été Jacques Chaban-Delmas et Alain Juppé, Bordeaux passe du bleu au vert. Il l'accuse d'entretenir des rapports conflictuels avec les Ultramarines, le principal groupe d'ultras du club. "Si je suis maire, je demanderai à rencontrer le PDG de King Street (Brian Higgins) et je lui dirai qu'il nous a trompés et qu'il faut qu'il nous propose des solutions, dont surtout celle de remplacer d'abord M. Longuépée comme président du club".

Pour ce second tour, trois listes s'affrontaient à Bordeaux. Quand on s'est mis à dos l'ensemble des supporters, quand il y a un tel climat délétère, on ne peut pas revendiquer le droit de continuer. J'étais à la manifestation du Virage Sud samedi, place Pey-Berland. Il a été d'une telle arrogance avec eux, à les menacer de porter plainte au pénal. Selon lui, "un président qui n'a pas la confiance des supporteurs ne peut pas rester plus longtemps à la tête de ce club". Reste à savoir comment réagira King Street face à ce plaidoyer.

Dans un entretien vidéo accordé à Sud Ouest, M. Hurmic a déclaré que la situation sur le dossier des Girondins était "grave".

Share