Six personnes interpellées, accusées d'avoir volé l'œuvre de Banksy au Bataclan

Share

Six personnes, soupçonnées d'avoir volé en 2019 au Bataclan une œuvre attribuée à Banksy, et qui a été retrouvée récemment en Italie, ont été mises en examen vendredi et placées en détention provisoire, a-t-on appris samedi de sources judiciaire et policière.

C'est au cours d'une vaste opération dirigée par la direction de la police judiciaire de Paris et effectuée mardi qu'elles ont été interpellées dans les Alpes et dans des régions du centre, selon une source policière.

Deux des personnes arrêtées ont été mises en examen pour vol en bande organisée, les quatre autres l'ont été pour recel de vol en bande organisée. Les six ont été placées en détention provisoire. Aucune indication n'a été donnée sur leurs identités, les lieux précis des interpellations, ni sur ce qui aurait motivé leur geste.

Les voleurs sont soupçonnés d'avoir utilisé une meuleuse pour découper la porte sur laquelle était peinte l'œuvre et de l'avoir emportée dans une camionnette, ont rapporté les médias italiens lorsque la peinture a été retrouvée. Cette oeuvre avait été peinte sur une porte arrière de la salle de spectacle parisienne du Bataclan, en forme d'hommage sur le lieu même où 90 personnes ont été tuées le 13 novembre 2015, au cours d'une série attaques jihadistes qui ont frappé Paris. La scène avait été filmée par des caméras de vidéo surveillance. Ce "symbole de recueillement et appartenant à tous, riverains, parisiens, citoyens du monde nous a été enlevée", déplorait-elle alors, dans un pays profondément marqué par les attentats islamistes de 2015. "Et ça nous a rendus heureux", avait raconté à la presse le 10 juin le colonel Emanuele Mazzotta, le commandant des carabiniers d'Alba Adriatica. L'opération de la police italienne avait été initiée à la demande de la police française et menée en présence de policiers français.

Share