L'Oréal va bannir les mots "blanchissant" et "clair" de ses cosmétiques

Share

"Tous les détails comptent", répond Yves Marin, qui observe un "regain de prudence" des entreprises: "Pour une sensibilité à fleur de peau concernant les sujets d'ostracisme et de racisme en général, le plus petit détail peut vous emmener vers des conséquences en termes de communication qui sont insoupçonnées au moment de son origine". Ces différents mots souvent utilisés sur les produits de l'Oréal pour uniformiser la peau ne sont plus de mise.

Dans le cadre des mouvements antiracistes, L'Oréal a décidé de supprimer certains mots, dont "blanchissant", suivant ainsi le pas de la filiale indienne de l'entreprise Unilever.

Cette décision intervient dans un contexte mondial de manifestations anti-racistes.

Unilever a promis pour sa part de ne plus recourir au mot "Fair " car la marque se dit "engagée à célébrer tous les tons de peau ".

Le géant américain Johnson & Johnson a décidé lui d'aller plus loin, en interdisant cette semaine la vente de substances éclaircissantes conçues pour l'Asie et le Moyen-Orient.

Après les manifestations contre la mort de George Floyd, L'Oréal fait partie des nombreuses grandes marques qui ont décidé de changer leur identité visuelle et revoir leur marketing.

"Le débat des dernières semaines a mis en évidence le fait que certains noms ou promesses figurant sur nos produits Neutrogena et Clean & Clear visant à réduire les taches, représentaient la blancheur ou la clarté comme étant meilleures que votre teint, unique", déplore le groupe dans un communiqué cité par la radio publique américaine NPR et le New York Times. La marque s'appelait jusqu'en 1989 Darkie, une injure raciale.

Share