Google : une option de suppression automatique des données collectées sur ses utilisateurs

Share

Les nouvelles mesures prises par Google sont la preuve que le géant ne veut pas répéter les erreurs du passé et qu'il souhaite gagner totalement la confiance de ses utilisateurs dans le domaine de la confidentialité et de la sécurité.

L'année dernière, Google a lancé une nouvelle fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de supprimer automatiquement l'historique de recherche, de localisation, de la voix et de YouTube après 3 ou 18 mois. La période de 18 mois étant adoptée par défaut.

Pour l'activité Web & App, le suivi est activé par défaut pour tous les comptes, et les options de suppression automatique ont été désactivées. Mercredi, il a annoncé qu'il supprimerait dorénavant par défaut toutes les données de ses utilisateurs vieilles de plus de 18 mois, que ce soit sur le web ou sur ses applications.

Google Privacy

"Vos données d'activité seront automatiquement et continuellement supprimées après 18 mois, au lieu d'être conservées jusqu'à ce que vous choisissiez de les supprimer", a expliqué Sunchar Pichai.

La confidentialité est une importance fondamentale pour les utilisateurs sous trois aspects particuliers: se sentir protégé de leurs informations, s'assurer qu'elles sont traitées de manière responsable et qu'elles ont toujours un contrôle total. Idem pour YouTube, mais le délai de conservation est deux fois plus long: 36 mois. Cette option est disponible aujourd'hui sur l'application Google pour iOS, et bientôt sur Android et d'autres applications.

Quand vous utilisez Google, de nombreux services tels que YouTube, Maps ou même le navigateur Chrome récupèrent vos données personnelles dans le but d'améliorer votre expérience. Ceci permettra de mettre en pause la collecte de données. Déjà intégré dans les applications, ce mode sera désormais plus simple à activer, puisqu'il suffira d'appuyer longuement sur sa photo de profil pour passer en mode incognito. Des moteurs de recherche comme DuckDuckGo ou Qwant en France, par exemple, ont bâti leur modèle d'affaires sur le fait qu'ils ne conservent pas les requêtes des utilisateurs, sans toutefois inquiéter Google qui reste archi-dominant sur ce marché. Pour cela, Google s'appuie sur des bases de données externes comme celle que propose le bien connu HaveIBeenPwned.

Share