Au tour des bars d'ouvrir — Déconfinement

Share

Le directeur national de la Santé publique Horacio Arruda annonce l'ouverture immédiate des parcs aquatiques, des spas, des établissements d'hébergement touristiques, des bars, des casinos, des maisons de jeux et des entreprises de services. "La règle générale à respecter dans ces lieux que nous annonçons aujourd'hui, ce qu'il faut retenir, c'est le 2 mètres", ajoute Horacio Arruda.

En fait, seuls les grands événements comme les festivals, les camps de vacances avec séjour et les combats en contexte sportif sont toujours interdits.

" Ce n'est pas du tout une question de cacher quoi que ce soit", a assuré le D Arruda en conférence de presse jeudi. Pour tous les secteurs, les règles sanitaires devront être suivies. Pour les bars, par exemple, ils devront respecter les mêmes consignes que les restaurants.

Il a rappelé que le déconfinement a débuté "avec prudence et de manière graduelle" à la fin avril, avec la reprise de la construction résidentielle et du secteur minier.

Par ailleurs, le directeur national de la santé publique n'a pas caché ses appréhensions par rapport au relâchement des Québécois et au respect des consignes sanitaires.

Le port du masque obligatoire dans les commerces et les transports en commun est fortement envisagé.

Par contre, selon lui, s'il y a un moment pour déconfiner, c'est maintenant. S'il y a une période pour déconfiner, c'est là, pour un aspect de saisonnalité.

Au lieu de dire ce qui est ouvert, on parlera plutôt maintenant de ce qui demeure fermé.

Le gouvernement du Québec a fait volte-face sur la fréquence de publication des bilans quant à l'évolution de la COVID-19, le 26 juin.

"Étant donné le peu de nombres de cas et des fluctuations de jour en jour, [le bilan quotidien] ne donne pas une vraie idée de la tendance alors qu'une fois par semaine, ce sera beaucoup plus stable", a justifié le Dr Arruda.

Share