" Inapte à gouverner " : John Bolton règle ses comptes avec Trump

Share

Dans ce livre de Bolton, dont un extrait a été cité le 17 juin par l'AFP, l'auteur a parlé de la première rencontre entre Trump et le dirigeant de la RPDC Kim Jong-un à Singapour, où dit que Mike Pompeo avait, lors de cette rencontre, glissé un papier à Bolton, sur lequel il avait écrit " Trump est vraiment fichu ". "Tout à coup, Trump a fait basculer la conversation sur l'élection présidentielle à venir, fait allusion au potentiel économique chinois et demandé à Xi de l'aider à gagner", écrit-il.

Drôle de contraste avec l'équipe de campagne du président qui a déjà dépensé des millions de dollars en publicité télévisée, sur le thème de la fermeté de l'occupant républicain de la Maison-Blanche face à la Chine. Exemple avec la tentative d'arrêt d'une enquête sur une banque turque à la demande de Recep Tayyip Erdogan.

La décision n'est qu'une victoire temporaire pour Bolton, dans la mesure où l'affaire civile engagée par le gouvernement contre lui pour sa violation présumée de son accord de non-divulgation est toujours en cours. "Et nous ne pouvions l'accepter". John Bolton y accuse notamment le président d'avoir cherché l'aide de la Chine pour gagner sa réélection en novembre, et d'avoir soutenu devant le président chinois Xi Jinping la construction de camps de concentration pour les musulmans ouïghours dans le Xinjiang. Sur twitter, le président américain a qualifié de " ridicules " les accusations portées à son encontre par l'ex-conseiller.

" Pour des raisons qui n'ont guère besoin d'être énoncées, la Cour n'ordonnera pas la saisie et la destruction d'un mémoire politique à l'échelle nationale", a déclaré vendredi le juge du district de D.C., Royce Lamberth".

Pompeo sur Bolton

Bolton décrit un président américain qui aurait des connaissances très, très limitées sur le monde extérieur.

John Bolton s'est inquiété, auprès du ministre de la Justice Bill Barr, " de la volonté de Trump de rendre des services à des autocrates", dont le président turc. Pour rappel, le livre de John Bolton sortira demain mardi 23 juin 2020. "Selon lui, lors de l'entretien en 2018 avec l'ancienne première ministre britannique Theresa May, un officiel britannique a appelé le Royaume-Uni " une puissance nucléaire", et Trump a ainsi répliqué: " Oh!

" Cela ne reflète pas des faits exacts et fausse substantiellement les faits", a déclaré le conseiller sud-coréen à la sécurité nationale, Chung Eui-yong, dans un communiqué, faisant référence à la description des consultations par Bolton.

Bolton raconte en outre un épisode marquant en lien avec la Corée du Nord.

Share