Les hymnes du mouvement aux Etats-Unis — Black Lives Matter

Share

Et ce tragique événement était celui de trop pour les Américains qui ont décidé de descendre dans les rues par milliers pour espérer enfin se faire entendre.

Particulièrement touchée par les récents mouvements sociaux liés à la lutte contre le racisme, Shy'm a partagé un message poignant sur les réseaux sociaux ce 4 juin. Il n'en fallait pas plus pour que de nombreux abonnés répondent à l'acteur à coups de "unfollowed" ("désabonné" en français) et de hashtags "All Lives Matter" ("Toutes les vies comptent" en français), slogan détourné souvent utilisé aux États-Unis par des politiciens et médias conservateurs. En 2020, c'est encore plus absurde. Réveillez-moi, a d'abord commenté la star de 34 ans, qui chantait Femme de couleur en 2006. C'est la cruauté, l'ignorance ou la " déshumanité " des cerveaux malades qu'il faudrait à tout prix pointer, soigner ou enfermer. "Qu'éducation avant la justice soit faite".

Tamara Marthe, de son vrai nom, confie ensuite: "J'ai juste mal au bide de nous voir contraints de rappeler au monde que nos vies comptent (...). J'ai vraiment pas les mots". Déjà en début de semaine, Shy'm avait pris part au mouvement #blackouttuesday en publiant un carré noir sur son compte Instagram: "Merci de prendre position contre le racisme et les injustices policières".

Share