Un lycéen refuse 8 millions de dollars pour garder son site sur le Covid-19

Share

Avi Schiffmann, un lycéen américain de 17 ans, est passionné d'informatique.

Dès janvier, alors que l'épidémie du Covid-19 franchit à peine les frontières de l'Asie, Avi Schiffmann, passionné d'informatique, a commencé à recueillir toutes les données connues sur la situation épidémique du virus.

Un lycéen de 17 ans a refusé huit millions de dollars pour le rachat de son site d'agrégation de données sur le Covid-19. Un succès qui est parvenu aux oreilles d'investisseurs, qui lui ont proposé près de huit millions de dollars pour son site. "Je n'ai que 17 ans, je n'ai pas besoin de 8 millions de dollars. Je ne veux pas être un profiteur". Le jeune homme a travaillé plusieurs centaines d'heures sur son site dont une fois 50 heures d'affilée. Il ne souhaite pas non plus que les pop-ups ruinent l'interface utilisateur et que les acheteurs lui demandent des modifications avec lesquelles il ne serait pas d'accord. Mais c'est avant tout parce qu'il estime que ce site est d'utilité public et qu'il doit être consultable facilement qu'il ne souhaite pas le vendre. Il craint qu'en le vendant, l'ajout d'annonces publicitaires ralentisse le site et le rende inutilisable pour les visiteurs du monde entier qui n'ont pas une connexion Internet très rapide.

Tant que la pandémie est toujours active, le lycéen de Seattle souhaite continuer à alimenter le site et à y ajouter de nouvelles fonctionnalités, comme un calculateur de taux de survie. Sur ce site internet, il est possible de consulter les chiffres sans cesse actualisés de nombre de cas déclarés, de décès et de personnes soignées, le tout résumé dans des tableaux très clairs ou une carte interactive. À fond sur le projet, le jeune Américain n'a même plus le temps de faire autre chose et cela lui aurait déjà "fait sauter deux semaines d'école". Cette expérience lui aura permis de rencontrer des investisseurs et de recevoir une offre d'emploi de la part de Microsoft, qu'il a aussi refusée.

L'un des rêves de l'adolescent, c'est d'échanger avec Bill Gates, avec qui il a sans aucun doute de nombreux points communs.

Share