Le Brésil franchit le seuil des 15 000 morts

Share

Brasilia, le 17 mai 2020. Il s'agit désormais du quatrième pays le plus touché par la pandémie avec 233 511 cas positifs, mais surtout quelque 14 919 nouvelles contaminations détectées dans les dernières 24 heures.

Deuxième ministre de la Santé à quitter le gouvernement Bolsonaro en moins d'un mois, Nelson Teich s'opposait, comme son prédécesseur, à l'administration généralisée de chloroquine aux patients atteints de coronavirus, soutenue par le président brésilien. Il a même prévu un génocide dans le pays.

Le nombre de contaminations pourrait cependant être jusqu'à 15 fois plus élevé, car les tests ne se sont pas généralisés, observent des experts.

Jair Bolsonaro a enfoncé le clou et continué ce week-end à critiquer les mesures de confinement et à prôner l'usage d'hydroxychloroquine, sans un mot sur les victimes de l'épidémie au Brésil.

"Le chômage, la faim et la misère seront l'avenir de ceux qui soutiennent la tyrannie de l'isolement total", a tweeté le dirigeant d'extrême droite.

Le président Bolsonaro plaide en faveur d'un "retour à la normale" avec des arguments économiques.

Sur ces images, un homme non identifié qui se présente comme un médecin assure que "ce qui détermine si une personne va vivre ou mourir face à la contamination par le virus est son immunité".

Share