France : Une attaque au couteau fait deux morts dans la Drôme

Share

D'après les témoignages livrés aux enquêteurs par le colocataire du suspect et des commerçants de Romans-sur-Isère, au lendemain de l'attaque au couteau qui a fait deux morts et cinq blessés dans la ville de la Drôme, le suspect était perturbé par les règles de confinement mises en place pendant l'épidémie de coronavirus, a appris franceinfo d'une source proche de l'enquête dimanche 5 avril. Il s'agit d'Abdallah Ahmed-Osman, réfugié soudanais de 33 ans, auteur de l'attaque. Un premier bilan avait fait état de sept blessés, dont un entre la vie et la mort.

Au moment de son interpellation, l'assaillant était en train de prier en arabe, mais avant cela, il était inconnu des services de police ou de renseignement, il n'était pas non plus fiché S ni inscrit au fichier des personnes en voie de radicalisation.

Les investigations ont été confiées à la Sous-Direction antiterroriste de la Direction centrale de la police judiciaire, qui coordonne l'enquête, ainsi qu'à la Direction centrale de la police judiciaire et à la Direction générale de la sécurité intérieure.

Le parquet national antiterroriste (Pnat) s'est saisi de l'enquête en fin d'après-midi.

Romans-sur-Isère le 4 avril 2020. L'auteur présumé des faits a été interpellé peu après par des policiers.

Sur son compte Twitter, le président français Emmanuel Macron a dénoncé "cet acte odieux".

Après ce qu'il faut bien qualifier d'attentat islamiste, je demande au gouvernement de CESSER absolument de vider les prisons et les centres d'accueil de demandeurs d'asile.

Des drames surviendront encore si cette politique irresponsable continue!

Alors que tous nos regards se portent sur cette guerre contre le #COVID19, l'actualité nous rappelle que la barbarie est toujours présente.

Colère froide après l'attaque au couteau de #RomansSurIsere qui, alors que le pays est déjà mis à l'épreuve par une grave crise sanitaire, a fait 2 morts et 7 blessés.

Armé d'un couteau, l'auteur présumé "s'est rendu dans un bureau de tabac", dont il a attaqué le patron, a indiqué Marie-Hélène Thoraval, maire de la commune.

Depuis le début de l'année, la justice antiterroriste s'est saisie d'une attaque. Une troisième personne est en salle de réveil et deux ont quitté l'hôpital, a indiqué dimanche matin une source proche de l'enquête.

Share