L'Anses met en garde contre les accidents de désinfection — Coronavirus

Share

La peur d'être contaminé par le coronavirus conduit parfois à des comportements extrêmement dangereux.

Au point que l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a décidé ce jeudi soir de rappeler quelques règles de base quant à l'utilisation des désinfectants pour se prémunir du virus. Les centres antipoison ont reçu du 1er au 24 mars 245 appels concernant un cas d'exposition à l'un de ces quatre types de produits dans le contexte de l'épidémie de coronavirus. Mais de ne surtout jamais avoir recours à un produit désinfectant, y compris des lingettes! L'agence de sécurité sanitaire recommande "de pas mélanger des produits nettoyants ou désinfectant entre eux ". Pour les produits déconditionnés, mentionnez très clairement la nature du contenu (nom du produit au feutre, étiquette de couleur...) et bien entendu, tenez ces produits hors de portée des enfants; Question de bon sens: n'utilisez pas les produits nettoyants et désinfectants de sols et de surfaces pour des besoins d'hygiène corporelle; Et ne nettoyez pas les aliments à l'eau de Javel ou tout autre produit nettoyant ou désinfectant. Les centres antipoison ont notamment rapporté des cas d'intoxication accidentelle de jeunes enfants suite au transvasement de produits ménagers dans une bouteille ou un verre d'eau.

Ce conseil paraît évident.

Mais pour ne pas en arriver là, l'Anses émet des recommandations pour éviter l'intoxication.

Les centres antipoison rapportent ainsi des cas d'inhalation de vapeur toxique (chlore...) due au mélange d'eau de Javel et de détartrant (vinaigre, ammoniaque...) au cours d'un nettoyage excessif ou inadapté des sols et surfaces (moquette par exemple).

L'Anses s'alarme de ceux qui pratiquent l'automédication en utilisant des "huiles essentielles " par voie orale pour "renforcer les défenses naturelles ". Les personnes souffrant d'affections respiratoires (notamment les personnes asthmatiques) et les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent pas utiliser les huiles essentielles. Quant aux huiles essentielles, qui peuvent être nocives en cas de mauvaise utilisation, elles "ne constituent pas un moyen de lutte contre le coronavirus", rappelle l'Anses.

Share