Aux États-Unis, un nombre record d'inscriptions au chômage — Coronavirus

Share

Ce sont ainsi 3,3 millions de personnes qui ont fait une demande d'allocations chômage au cours de la semaine du 15 au 21 mars.

"Cela représente le plus grand nombre de premières demandes après correction des variations saisonnières dans l'histoire", selon la même source, soulignant que le précédent record était de 695 000 demandes en octobre 1982.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont explosé aux États-Unis la semaine dernière, pour atteindre un record absolu, à plus de 3 millions.

Le département du Travail précise que ce sont principalement les services, en particulier l'hébergement et la restauration, qui sont frappés, mais il cite également " les soins de santé et l'assistance sociale, les arts, les divertissements et les loisirs, les industries du transport et de l'entreposage et de la fabrication ". Il prévoit une enveloppe de plus de 2000 milliards de dollars et en particulier un volet très important devant permettre aux entreprises de garder leurs employés et de continuer à les payer, alors que nombre d'Américains vivent dans une situation précaire, payés à l'heure, à la journée ou même à la course. Les économistes attendaient en moyenne un million d'inscriptions au chômage avec des prévisions allant de 250.000 jusqu'à 4 millions.

Mercredi soir, après des jours de tergiversations, le Sénat américain a donné son feu vert au plan de soutien massif à l'économie.

Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, a déclaré que les Etats-Unis "pourraient bien être en récession" mais il a ajouté que la priorité allait à la lutte contre la propagation de l'épidémie de coronavirus. "Des millions d'autres déposeront leurs demandes dans les semaines à venir".

"Plus tôt nous traverserons cette période et maîtriserons le virus, plus tôt la reprise pourra arriver (.) Nous savons que l'activité économique diminuera probablement de manière importante au deuxième trimestre mais je crois que beaucoup - et j'en fais partie - s'attendent à ce que l'activité économique reprenne et remonte au second semestre de l'année", a-t-il dit.

La pandémie de coronavirus a incité les gouverneurs d'au moins 18 États à mettre en place des mesures de confinement. Selon les économistes, un cinquième de la main-d'oeuvre est sous une forme ou une autre de confinement.

"Il y a de nombreux travailleurs licenciés qui n'ont pas pu déposer leur demande d'assurance-chômage en raison de l'affluence". La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 998.250 contre 232.5000 (révisé) la semaine précédente.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 1,803 million lors de la semaine au 14 mars (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles), au plus haut depuis avril 2018, contre 1,702 million la semaine précédente.

Share