En Espagne, des cadavres découverts dans des maisons de retraite — Coronavirus

Share

" Nous allons être implacables et inflexibles avec la façon dont les personnes sont traitées dans ces résidences", rassure cette dernière au micro de la télévision Telecinco.

Des militaires espagnols ont découvert des personnes âgées abandonnées, parfois même mortes dans leur lit, dans des maisons de retraite frappées par l'épidémie de coronavirus, a indiqué lundi la ministre de la Défense à Madrid.

En Espagne, deuxième pays d'Europe après l'Italie le plus affecté par la pandémie de coronavirus, l'armée est désormais chargée de désinfecter certaines maisons de retraite où des résidents ont été contaminés par dizaines. Le parquet général a annoncé qu'il ouvrait des "enquêtes visant à déterminer la gravité des faits", rapporte l'ATS.

Plusieurs médias espagnols ont expliqué qu'en cas de suspicion de coronavirus, le protocole prévoit que les cadavres ne soient pas touchés jusqu'à l'arrivée du médecin et des pompes funèbres. Mais, avec la multiplication des décès, les services funéraires, débordés, tarderaient parfois à intervenir. Il s'agit du Palacio de Hielo de Madrid, précise "El País": les premiers défunts y ont été menés lundi après-midi. Une situation d'autant plus grave pour ces deux pays dont le pourcentage de personnes âgées au sein de la population est plus élevé qu'ailleurs dans l'UE...

Le ministre de la Santé, Salvador Illa, a certifié que " les résidences pour personnes âgées sont une priorité absolue pour le gouvernement ".

"Quand le virus entre dans ces lieux, cela tourne inévitablement au massacre comme cela arrive déjà malheureusement dans différentes régions d'Italie", a averti le week-end dernier le Spi-CGIL, la branche retraités du plus grand syndicat italien.

M. Simon a relevé que, malgré un ralentissement du rythme d'augmentation du nombre de cas détectés, "nous n'avons pas encore la certitude d'avoir atteint le pic de contagion".

Madrid est toujours la communauté autonome la plus touchée du pays, avec 10.575 cas de contamination confirmés, en hausse de 873 par rapport à la veille, et 1.263 morts (+242), soit près de 60% de l'ensemble des décès.

Share