Décès d’un homme après l’ingestion de chloroquine — Coronavirus

Share

Des comprimés de Nivaquine, médicament contenant de la chloroquine.

"Nous ne pouvons laisser le remède être pire que le problème lui-même", a-t-il tweeté lundi 23 mars, alors que le Sénat américain échouait à nouveau à s'accorder sur un plan massif de relance de l'économie. Il y a de bonnes chances que cela puisse avoir un énorme impact. Cela changerait vraiment la donne.

L'Organisation mondiale de la santé appelle à la prudence concernant la véritable chloroquine, en raison du faible nombre de patients qui ont eu recours à ce traitement. Peu onéreuse, utilisée depuis des décennies, cette molécule est souvent injectée à des personnes se rendant dans des zones infestées par le parasite du paludisme que transmet le moustique à l'homme. Aussi, le président américain, Donald Trump, a salué publiquement le traitement à la chloroquine comme un probable don de Dieu.

Interrogé sur la chaîne NBC News, la femme de l'homme décédé a expliqué que l'idée leur avait été inspirée par le discours du président Trump qui vantait les mérites de la chloroquine. J'étais assise et je me suis dit: "hé, on n'a pas déjà ce dont ils parlent à la télé?", a-t-elle raconté. Il s'agissait apparement d'un produit utilisé pour l'entretien d'une carpe Koï. ", a-t-elle déclaré à NBC News". Le couple a consommé une dose beaucoup trop forte de phosphate de chloroquine, soit une cuillère à café chacun, selon elle. Elle a lancé un appel aux Américains: " Mon Dieu, ne prenez rien [aucune substance].

Share