Coronavirus : Le plan US de relance économique échoue encore au Sénat américain

Share

L'L'administration Trump n'a trouvé aucun accord lundi avec les élus démocrates et républicains du Congrès sur un plan de soutien massif à l'économie américaine, et les discussions se poursuivaient en coulisses pour tenter de parvenir à un vote au Sénat mardi.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, émissaire de la Maison Blanche sur ce dossier, orchestrait encore mardi les tractations.

"Plus cela prendra de temps, plus il sera difficile de redémarrer l'économie".

Ce projet de loi vise à mobiliser jusqu'à près de 2000 milliards de dollars.

Le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, a appelé mardi le Congrès à avancer au plus vite. Les républicains ont alors accusé les démocrates d'obstruction dans une période d'urgence nationale. Mais dans la nuit mardi à mercredi, aucun texte de consensus n'avait encore été présenté et l'optimisme ambiant laissait place à la colère de certains sénateurs.

"Je soutiens totalement l'idée du vote à distance afin que le Sénat continue à travailler pendant cette crise", a écrit lundi le sénateur républicain Lindsey Graham sur Twitter.

L'optimisme avait toutefois fait rebondir mardi Wall Street, le Dow Jones enregistrant sa plus forte progression en une séance en près de 90 ans.

Les élus démocrates ont, comme dimanche 22 mars, rejeté les mesures proposées par les républicains, et la motion, qui aurait permis un vote rapide sur le texte, n'a recueilli que 49 voix sur les 60 nécessaires.

Malgré l'échec de la tentative de parvenir à un accord dès vendredi soir, comme le voulait le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, ce dernier a affirmé samedi après-midi qu'il était "de plus en plus proche".

Les mesures incluent des aides directes versées aux Américains, des prêts pour les petites entreprises et pour les poids lourds de l'économie, dont le secteur aérien, ainsi que davantage de moyens pour les hôpitaux américains, a-t-il énuméré.

Le chef de la minorité démocrate au Sénat Chuck Schume, a affirmé, dans la matinée également, que les derniers obstacles à l'accord pourraient être surmontés "dans les prochaines heures".

Ils veulent notamment une supervision accrue des prêts accordés aux grandes entreprises, qui ressemblent plus selon eux à des cadeaux aux dirigeants.

Donald Trump a indiqué que les mesures ébauchées ce week-end lui avaient plu, jusqu'à ce que la présidente démocrate de la Chambre Nancy Pelosi évoque une contre-proposition avec des clauses concernant notamment l'environnement.

Mme Pelosi a reconnu que son parti aimerait notamment limiter les émissions de gaz à effet de serre des compagnies aériennes "si nous leur donnons des milliards de dollars".

Mais les démocrates refusent de voter le texte en l'état.

Le coronavirus avait infecté mardi matin plus de 46.500 personnes aux Etats-Unis et fait près de 600 morts - un bilan qui évolue très rapidement - selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

La pandémie de coronavirus perturbe la vie politique du pays en pleine campagne électorale pour la présidentielle de novembre.

Share