Grand Est : cinq médecins meurent du coronavirus

Share

Jean-Marie Boegle, gynécologue-obstétricien de 66 ans, est mort "des suites" du Covid-19, a indiqué dans un communiqué la clinique du Diaconat, où ce médecin exerçait "depuis trente-cinq ans", faisant preuve d'une "exemplarité sans faille".

Ce triste bilan s'ajoute au premier décès - annoncé hier - d'un médecin de 67 ans, le Dr Razafindranazy, urgentiste au CH de Compiègne.

Ce lundi, on apprend que deux nouveaux médecins du Grand Est ont succombé au Covid-19.

Il avait été admis jeudi dans l'établissement où il est mort samedi "dans le service de réanimation Unité Covid-19", a indiqué dans un communiqué l'hôpital de Saint-Avold.

Généraliste de 70 ans, Mahen Ramloll, est mort dimanche à l'hôpital de Colmar, selon l'ARS et une source médicale. Fatigué et atteint d'autres pathologies, il s'était fait dépister du coronavirus, test négatif dans un premier temps. "Il avait été testé, il avait bien eu le Covid", a précisé à l'AFP le maire de la commune. Il avait 68 ans et se trouvait hospitalisé depuis deux semaines à Trévenans (Territoire de Belfort) après avoir été diagnostiqué positif au coronavirus. "Il avait contracté le virus auprès de l'une de ses patientes lors d'une consultation au sein de son cabinet", affirme la clinique.

La nouvelle du décès du médecin généraliste a été faite par un membre de sa famille et s'est rapidement répandue dans la commune de Couthenans où il exerçait.

Ce qui porte le nombre à trois de médecins décédés à cause du coronavirus.

Avec l'Ile-de-France, le Grand Est fait partie des régions françaises les plus touchées par l'épidémie, notamment depuis la tenue d'un rassemblement évangélique à Mulhouse entre le 17 et le 24 février qui a fait exploser les cas de contamination. Il est décédé à l'hôpital de Saint-Avold après avoir été admis mercredi dernier pour des problèmes respiratoires, indique le Républicain Lorrain.

Share