Gianni Infantino sort une idée originale — FIFA / Coronavirus

Share

Gianni Infantino dément par ailleurs toute discussion allant dans le sens de la création d'une Superligue fermée des clubs européens, vieux serpent de mer parmi les grosses écuries du continent.

Gianni Infantino, président de la FIFA, est en interview dans La Gazzetta dello Sport ce lundi, journal sportif italien. Il évoque tout d'abord son intention de prendre le temps qu'il faudra avant d'assister à la reprise des différents championnats: "On recommencera quand il n'y aura plus aucun risque pour la santé".

" Les fédérations et ligues sont prêtes à suivre les recommandations des gouvernements et de l'OMS". Le Covid-19 a mis le monde entier en pause et de nombreux pays ont opté pour le confinement de ses habitants afin de lutter le plus vite possible contre le coronavirus. Il souhaite que le football change après la crise actuelle que le monde traverse.

" Bien sûr. Grâce à notre situation financière solide, nous pouvons proposer des mesures de solidarité ", a déclaré le président. Le Coronavirus va-t-il désormais modifier les dispositions du football ou chambouler le calendrier mondial établis depuis des années? Nous pouvons peut-être réformer le football mondial en prenant du recul. Moins de compétitions, mais plus intéressantes. Peut-être moins d'équipes, mais un meilleur équilibre. "Moins de matches pour protéger la santé des joueurs", estime celui pour qui tout cela "n'est pas du domaine de la science-fiction".

L'homme d'affaires âgé de 50 ans estime que le moment sera bien choisi de mener plusieurs réformes quand le football pourra reprendre ses droits. Tout en précisant que le report de l'Euro à 2021 entraînerait à son tour le report de la première édition du Mondial des clubs, sans qu'il ne soit question de l'annuler. Une évaluation de l'impact économique mondial est nécessaire.

"Mais regardons les opportunités".

Share