COVID-19 : les rassemblements intérieurs ou extérieurs interdits au Québec

Share

Dans un communiqué émis samedi en fin de journée, le gouvernement explique que cette interdiction s'applique à tout type de rassemblement, mais certaines exceptions sont établis. L'interdiction ne s'applique pas non plus " dans un lieu public visant à obtenir un service ou un bien et qui n'est pas visé par une suspension du gouvernement du Québec", comme une épicerie.

Les rassemblements extérieurs sont permis lorsqu'il s'agit des occupants d'une même résidence ou de ce qui en tient lieu. Le gouvernement déconseille les déplacements interrégionaux, ainsi que ceux entre les municipalités et quartiers, dans la mesure du possible. Ils sont également permis entre d'autres personnes lorsqu'une distance minimale de deux mètres est maintenue entre l'ensemble des personnes, à moins qu'elles soient des occupants d'une même résidence privée.

Ces dispositions ont été adoptées par décret, avec le prolongement pour 10 jours de l'état d'urgence sanitaire.

Pour le moment les services policiers n'ont pas reçu de directive sur l'application du décret.

À la Sûreté du Québec, on disait toujours être en mode "sensibilisation" et se tenir prêt à porter assistance aux inspecteurs du ministère de la Santé et des services sociaux au besoin.

Share