Ces enseignes qui vont verser une prime aux employés exposés

Share

La holding d'Auchan a publié début mars une perte nette de 1,286 milliard d'euros pour 2019, aggravée de 12,3% par rapport à l'exercice précédent, en particulier en raison de cessions.

L'an dernier, quelque 5,5 millions de salariés ont reçu cette prime, d'un montant moyen de 400 euros.

"Dans un communiqué, la CFDT d'Auchan a salué " le geste de la direction ". L'"engagement sans faille" des salariés "a permis de maintenir ouvert l'ensemble des magasins, des drives et des services de livraison", a salué le groupe.

"Kingfisher a souligné que le service de retrait serait " proposé uniquement dans les magasins et dépôts pour lesquels le groupe estime " que les conditions de préservation de la santé et de la sécurité sont suffisantes "la présence des collaborateurs se faisant " sur la base du volontariat ". "Gratifier d'une prime exceptionnelle les salariés les plus exposés, qui font un réel effort pour assurer un service public indispensable, n'est pour nous que justice", estime le syndicat.

Pour Kingfisher (Castorama et Brico Dépôt), environ 3 500 salariés sont concernés. Cette prime devrait être versée avant le 30 juin prochain.

Le PDG du géant de la distribution Carrefour, Alexandre Bompard, a également annoncé, sur France 2 dimanche soir, le déblocage d'une telle prime pour ses équipes en France qui "font un travail remarquable dans des conditions qui sont difficiles, avec de la tension, avec de l'anxiété, avec de la peur".

Le groupement Les Mousquetaires (Intermarché) a lui indiqué dans un communiqué avoir posé "le principe d'une rétribution annuelle exceptionnelle de 1.000 euros, dont les modalités seront discutées avec les partenaires sociaux" lundi.

Plusieurs grandes enseignes de la distribution ont annoncé leur décision de verser une prime de 1 000 euros aux salariés mobilisés sur leur lieu de travail pendant la crise sanitaire du coronavirus.

Cette possibilité de prime, avait été créée dans le cadre des mesures d'urgences prises suite de la crise des "gilets jaunes" de l'hiver 2018-2019.

Avec le confinement imposé pour tenter d'enrayer l'épidémie de coronavirus sur le territoire, de nombreux Français sont contraints de travailler de chez eux ou d'avoir recours au chômage partiel. Dès dimanche, le distributeur nordiste a annoncé qu'il versera une prime de 1000 euros à l'ensemble de ses salariés travaillant en magasins, entrepôts, drives, services de livraison à domicile et sur son site d'e-commerce, soit 65.000 personnes. La signature de ce type d'accord a également été simplifiée pour encourager les PME à s'en saisir.

Share