Ligue 1 : Coronavirus, Bernard Caïazzo tire la sonnette d'alarme

Share

"Sans aides de l'État, d'ici six mois, c'est la moitié des clubs pro qui dépose le bilan".

Bernard Caïazzo très inquiet pour l'avenir du football français.

Bernard Caïazzo, un des dirigeants de l'ASSE et président de Premier Ligue, le syndicat des clubs de L1, a évoqué sur RMC Sport ce dimanche la possibilité de voir la Ligue 1 s'arrêter définitivement après la 28ème journée: "Il y aurait des conséquences désastreuses, avec des pertes financières estimées à 500 millions d'euros". Il faut terminer la saison, c'est la priorité des priorités. Actuellement, l'ensemble des clubs perd environ 250 millions d'euros par mois. Et on ne pourra pas jouer tant que la courbe ne sera pas inversée. "C'est à dire en juillet-août, au mieux le 15 juin", avance celui qui fait partie des hommes forts de l'AS Saint-Etienne depuis 2004.

Caïazzo estime que les clubs sont démunis face à la situation. Economiquement, les clubs professionnels risquent gros. Et le chômage partiel c'est 6 000 euros maximum. Sans doute le prix à payer pour limiter le manque à gagner.

Il pointe aussi la probabilité d'un mercato très peu actif cet été. "Qui va acheter des joueurs?", a continué le président du conseil de surveillance des Verts.

En raison de l'épidémie du coronavirus, la Ligue 1 a été suspendue jusqu'à nouvel ordre.

Le pic de la pandémie de Covid-19 n'a pas encore été atteint en France. Pour rappel, au soir du 22 mars 2020, 674 Français sont décédés après avoir été contaminés par le virus et les nombres de cas positifs augmentent chaque jour, de plus en plus en vite.

Share